NOUVELLES
03/04/2018 10:02 EDT | Actualisé 03/04/2018 10:04 EDT

D'immenses traces de sauropodes découvertes en Écosse nous en apprennent plus sur «l'âge d'or des dinosaures»

Les «sauropodes», pouvant faire jusqu'à 18 mètres de long, se promenaient sur l'île de Skye il y a 170 millions d’années.

Capture d'écran- National Geographic Society (NGS)
Une dizaine d'empreintes de sauropodes ont été découvertes sur l'île de Skye.

Il y a plus de 160 millions d'années, des dinosaures géants pouvant aller jusqu'à 18 mètres de long appelés "sauropodes" se promenaient dans les lagunes de Grande-Bretagne. Lundi 2 mars, le bimensuel scientifique The Journal of Geology a révélé que des dizaines d'empreintes de ces immenses quadrupèdes ont été récemment découvertes sur les côtes écossaises de l'île de Skye.

Financées notamment par des subventions attribuées par la National Geographic Society (NGS), les recherches paléontologiques ont été menées conjointement par l'Université d'Edimbourg, le "Staffin Dinosaur Museum" et l'Académie chinoise des sciences. Dans un rapport rédigé par l'université écossaise, Paige dePolo, qui a conduit cette étude alors qu'il était encore étudiante en géobiologie, écrit:

"Cette recherche a mené à la seconde découverte d'empreintes de sauropodes sur l'île de Skye. Ces traces ont été trouvées dans des pierres légèrement plus veilles que celles précédemment découvertes sur l'île et corroborent ainsi, sur une période plus longue qu'auparavant, la présence de sauropodes dans cette partie du monde. Ce site est des plus utiles pour étoffer nos connaissances sur ce qu'étaient ces dinosaures datant du Jurassique moyen."

Capture d'écran- JON HOAD

Une période géologique qui s'étend de - 201,3 à - 145 millions d'années et au cours de laquelle peu de fossiles ont pu être conservés. Une ère historique encore obscure qui marque pourtant le début de "l'âge d'or des dinosaures". Marqué par une extinction massive d'espèces, "le Jurassique moyen était une période relativement importante aux alentours de laquelle les premiers oiseaux volaient dans le ciel, les premiers tyrannosaures se développaient et les premiers sauropodes colossaux faisaient leur apparition.", indique le paléontologiste Steve Brusatte de l'Université d'Edimbourg.

Skye, située au nord de l'archipel des Hébrides intérieures, est la deuxième île la plus vaste d'Écosse. Si des centaines d'empreintes de dinosaures ont déjà été repérées sur ce site en décembre 2015, ce sont cette fois des dizaines de traces de pas fossilisées qui ont été repérées et qui viennent confirmer la présence ancestrale de sauropodes sur l'île.

Avec leur taille équivalente à un immeuble de plusieurs étages et leur vingtaine de tonnes, ces quadrupèdes herbivores au long cou, seraient les plus grandes qui aient jamais vécu sur le sol de notre planète. "Brachiosaure", "diplodocus" ou "sauroposeidon", tous sont décrits comme ayant une petite tête, un corps énorme et, en général, une longue queue. Leurs pattes épaisses se terminaient par de gros pieds à cinq orteils, même si seulement trois d'entre eux étaient pourvus de griffes.

Parmi ces immenses empreintes retrouvées, l'équipe de recherches a aussi distingué des traces de pieds à trois orteils qui indiquent la présence de "théropodes". Ces dinosaures, carnivores bipèdes aux membres supérieurs, sont relativement petits et griffus. Parmi ce clade, on trouve le mythique "T. rex" plus connu sous l'appellation de "Tyrannosaurus rex".

"Quoique que prégnantes, ces traces étaient enfouies depuis des années. Cela va nous permettre de prouver que les sauropodes sont des dinosaures bien plus larges que n'importe quel animal de n'importe quelle espèce. Ce que découvrent les paléontologues sur le terrain est rarement de cette échelle.", a expliqué à NGS, Michael Habib, paléontologue travaillant à l'Université de Californie du Sud.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.