NOUVELLES
01/04/2018 14:25 EDT | Actualisé 01/04/2018 14:25 EDT

Donald Trump ne veut plus de «Dreamers» et menace le Mexique

«Le Mexique doit nous aider à la frontière», a déclaré le président américain aux journalistes.

AP Photo/Pablo Martinez Monsivais

Le président Donald Trump a déclaré dimanche, en lettres majuscules sur son compte Twitter, qu'il n'était plus question d'une entente pour aider les immigrants de l'ancien programme des «Dreamers» avant de menacer le Mexique de déchirer l'entente de libre-échange si le pays ne freine pas le passage d'immigrants illégaux vers les États-Unis.

Selon lui, les illégaux qui traversent la frontière du Mexique vers les États-Unis cherchent à tirer profit des protections accordées à certains immigrants.

«Fini les ententes DACA», a-t-il écrit en lettres majuscules, une heure après avoir souhaité Joyeuses Pâques à son public, toujours en lettres majuscules.

Il a ensuite écrit que le Mexique doit «mettre fin au flot de drogue et de personnes, ou je vais mettre fin à leur vache à lait, l'ALÉNA.» Il a ajouté en lettres majuscules: «Il faut un mur!»

Le Canada, le Mexique et les États-Unis renégocient actuellement les termes de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) à l'insistance de Donald Trump.

«Le Mexique doit nous aider à la frontière», a déclaré Donald Trump aux journalistes avant d'assister à la messe de Pâques dans une église épiscopale de Palm Beach en Floride. Un grand nombre de personnes viennent aux États-Unis parce qu'ils veulent profiter du programme DACA.»

Ce programme créé par l'ex-président Barack Obama signifie «Deferred Action for Childhood Arrivals» (Action reportée pour arrivée en bas âge). Il protège les enfants entrés illégalement aux États-Unis avec leurs parents. Des centaines de milliers d'immigrants qui habitent aux États-Unis sont protégés de la déportation par le programme DACA.

Donald Trump a mis fin à ce programme l'an dernier, mais il a accordé un délai de six mois au congrès pour entériner un projet de loi. Jusqu'à maintenant, une entente s'avère impossible.

Il n'a pas été possible de savoir précisément à quoi fait référence le président lorsqu'il avance que des gens viennent tirer profit du programme qui permet aux immigrants d'obtenir un permis de travail.

Le gouvernement n'accorde aucun nouveau permis de travail, mais les permis existants peuvent être renouvelés. Le programme n'accepte pas de nouveaux participants et les ententes proposées au congrès jusqu'ici ne prévoient pas l'accueil de nouveaux participants.

Donald Trump n'a pas précisé sa pensée lorsqu'interpellé par des journalistes à l'extérieur de l'église Bethesda-by-the-Sea. La Maison-Blanche n'a pas non plus offert plus de détails.

Le président a une fois de plus rejeté le blâme sur le Parti démocrate pour expliquer l'échec d'une entente concernant les «Dreamers».