NOUVELLES
31/03/2018 17:56 EDT | Actualisé 31/03/2018 17:56 EDT

Le gouvernement de la Colombie-Britannique versera 10 000 $ à d'anciens du Woodlands

Plusieurs anciens pensionnaires ont affirmé avoir été victimes de violence physique et sexuelle au pensionnat Woodlands.

Shutterstock / Kuzma

Plusieurs victimes d'agressions survenues dans un pensionnat situé dans un ancien asile psychiatrique, dans la banlieue de Vancouver, recevront une indemnité du gouvernement de la Colombie-Britannique, après avoir été oubliées en raison d'une échappatoire juridique.

Le ministre de la Santé Adrian Dix a annoncé que d'anciens pensionnaires ayant résidé au Woodlands, à New Westminster, avant 1974 obtiendront chacun 10 000 $. Il a ajouté que tous ceux qui avaient reçu un montant inférieur à la suite d'un recours collectif intenté en décembre 2009, seront eux aussi compensés afin que le total de la somme reçue atteigne 10 000 $ pour chacun d'entre eux.

À la suite d'une entente à l'amiable, plus de 1110 personnes ayant vécu à ce pensionnat après août 1974 avaient eu droit à une indemnité.

Les pensionnaires y ayant vécu avant cette date n'avaient pas été inclus dans l'entente parce que le gouvernement provincial a commencé à être responsable de leur bien-être qu'en août 1974.

Plusieurs anciens pensionnaires ont affirmé avoir été victimes de violence physique et sexuelle au Woodlands. L'endroit a fermé ses portes en 1996.