NOUVELLES
30/03/2018 13:53 EDT | Actualisé 30/03/2018 13:53 EDT

Moscou riposte et expulse à son tour des diplomates canadiens

Ces représailles s'inscrivent dans la crise diplomatique qui oppose la Russie au Royaume-Uni et à plusieurs membres de l'Union européenne.

Maxim Shemetov / Reuters

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé vendredi l'expulsion de diplomates issus d'une vingtaine de pays occidentaux, dont le Canada.

Ces représailles s'inscrivent dans la crise diplomatique qui oppose la Russie au Royaume-Uni et à plusieurs membres de l'Union européenne et de l'OTAN, depuis l'empoisonnement en sol britannique d'un ex-espion russe, reproché au Kremlin.

Moscou nie toutefois avec véhémence toute implication dans l'attaque à l'agent neurotoxique perpétrée contre Sergueï Skripal et sa fille, le 4 mars dernier, à Salisbury.

Parmi les autres pays qui verront certains de leurs diplomates déclarés persona non grata figurent l'Australie, les Pays-Bas, l'Allemagne, la France et l'Espagne.

Le Danemark, l'Italie, la Norvège et les pays baltes font aussi partie du lot, entre autres.

Par communiqué, le ministère russe a dit riposter «aux accusations injustifiées» qu'ont lancées ces pays pour montrer la porte à plus de 150 diplomates russes cette semaine.