POLITIQUE
29/03/2018 18:34 EDT | Actualisé 29/03/2018 18:35 EDT

Réseau express métropolitain: Carlos Leitao en a assez des «fake news»

«La vraie information est très loin, à l'opposé de ce qui circule», a affirmé le ministre des Finances, en ajoutant que la Caisse de dépôt se fera «un grand plaisir de donner l'heure juste» quand les différentes ententes seront signées.

Chris Wattie / Reuters

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, en a assez des «fake news» qui circulent sur le Réseau express métropolitain (REM), le projet de train de banlieue de la Caisse de dépôt.

Il a pris la défense jeudi du projet de la Caisse, qui est malmené depuis plus d'une semaine, en raison notamment des privilèges qu'il a obtenus, mais aussi du manque de transparence et des risques d'explosion des coûts pour les municipalités.

La Presse canadienne avait dévoilé la semaine dernière les détails de l'entente, qui prévoit de vastes zones de monopole et de territoires de «rabattage», et avait rapporté que les villes de Longueuil et de Laval s'insurgeaient contre le mécanisme de tarification.

Dans une allocution à Montréal, M. Leitao a évoqué l'expression «fake news», une expression abondamment relayée depuis l'élection du président Donald Trump, et qui est censée désigner la désinformation colportée par les médias.

«Il y a beaucoup de fake news qui circulent à gauche et à droite sur les détails», a-t-il déclaré devant la Chambre de commerce, en ajoutant que la Caisse se fera «un grand plaisir de donner l'heure juste» quand les différentes ententes seront signées.

«La vraie information est très loin, à l'opposé de ce qui circule, a-t-il affirmé. Encore une fois, si on pouvait arrêter l'ingérence politique dans ces grands projets, ce serait très apprécié.»

En point de presse, le ministre a néanmoins pris fait et cause pour le REM et la Caisse, en dépit de l'indépendance de l'institution. Il a dit à tous ceux et celles qui réclament plus de transparence de la Caisse de se calmer. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ainsi que son homologue de Longueuil, Sylvie Parent, avaient elles-mêmes exigé de la Caisse qu'elle partage toute l'information -et même le premier ministre Philippe Couillard y avait fait écho la semaine dernière.

«Je demande à tout le monde: arrêtez un peu, prenez une tasse de café, relaxez un peu, et vous allez avoir l'information nécessaire et utile», quand les consortiums en charge du projet auront finalement signé les contrats, d'ici à quelques semaines, a déclaré M. Leitao.

Le ministre a toutefois été incapable de préciser ce qui était inexact dans les nombreux articles sur le sujet qui ont été publiés depuis la semaine dernière.

«Ce n'est pas l'information qui m'irrite, ce sont les commentaires, l'épouvantable projet du REM, c'est ça qui m'irrite», a-t-il précisé.