BIEN-ÊTRE
29/03/2018 07:17 EDT | Actualisé 31/03/2018 08:35 EDT

Pourquoi des personnalités connues se mettent-elles nues sur Instagram?

On leur a posé la question.

Plusieurs personnalités connues du grand public n'hésitent pas à utiliser le populaire réseau social Instagram pour diffuser des images léchées ou non d'elles-mêmes dans leur tenue d'Ève. La liste de personnalités qui se dénudent, autant québécoises qu'internationales, s'allonge de semaine en semaine. Qu'est-ce qui motive certaines personnes à dévoiler une telle image de leur corps sur le réseau social? On a posé la question à certaines d'entre elles, ainsi qu'à des experts de l'image et à une sexologue et psychothérapeute.

Pour la très expressive Carolane, qui participait à la défunte émission Barmaids, tout est une question d'acceptation de soi. «J'aime mon corps, j'assume mes forces. J'ai eu un enfant et je trouve important de s'aimer comme on est et de démontrer l'image d'une femme forte et fière. C'est important», raconte-t-elle.

@decibel_photo ❤🔥 bonne Pm ❤💣 #photo #sexy #likes #love #carolane

A post shared by carolane (@barmaidcarolane) on

La participante à Occupation Double Bali l'automne dernier, Shanie Blais, y voit aussi une forme d'expression artistique. Entourée de deux amis, le maquilleur professionnel Steven Cabeleira et le photographe Marc-Antoine Turcotte, elle choisit soigneusement les photos qu'elle partage à ses quelque 79 800 abonnés.

«On s'est réuni et on a brainstormé sur ce qu'on pourrait faire. Quand on a vu l'inspiration pour la baignoire de confettis, on a trouvé ça cool, on s'est dit "on le fait"», a relaté la danseuse professionnelle lorsque rejointe par vidéoconférence à Los Angeles où elle se trouvait pour des auditions.

Shanie admet également qu'une telle image permet d'attiser la curiosité de ses abonnés. «Ça ne sera jamais de la vulgarité. Pour moi, ça reste une démarche artistique», assure-t-elle.

Une image à marchander?

Le phénomène des vedettes qui se présentent dans leur tenue d'Ève ou d'Adam n'est pas nouveau. Cependant, l'arrivée des médias sociaux a changé la donne dans les dernières années. Alors qu'elles recevaient directement un cachet de Playboy ou autre, elles choisissent de se présenter directement sur Instagram. Les raisons de ce choix sont diverses, indiquent deux spécialistes de l'image, Stéphane Mailhiot, vice-président stratégie chez Havas, et Sann Sava, directrice de création exécutive chez DDB Canada.

La première raison peut être purement narcissique. «Ils ont des likes, et ça les sécurise», évalue M. Mailhiot. «C'est à coup sûr que tu regagnes l'attention», remarque Mme Sava.

La nudité est aussi un enjeu de marque personnelle. «Des personnes pas connues peuvent essayer d'augmenter leur portée d'abonnés pour développer leur marque», nota M. Mailhiot.

Parfois, un tel affichage permet de repositionner quelqu'un sous les feux des projecteurs. «On l'a vu chez des femmes un peu plus vieilles, pour montrer qu'elles peuvent rester jeunes. Céline Dion l'a fait à 49 ans. Halle Berry l'a fait pour réaffirmer sa présence. À chaque round où on croyait qu'elle était démodée, Madonna revenait avec quelque chose de provocateur», donne en exemple M. Mailhiot.

La nudité peut aussi être liée à un courant noble ou à une cause sociale. «C'est le cas pour le mouvement #freethenipple, ou lorsqu'on veut attirer l'attention sur autre chose que soi-même, comme pour l'organisme PETA ou les FEMEN», indique-t-il. «Personne na va critiquer l'émancipation de la femme», ajoute Mme Sava.

Mais le plus répandu, selon M. Mailhiot, est le courant mercantile. «Ça augmente leur base d'abonnés, pour ensuite vendre des publications commanditées. Elles prennent un raccourci dans la course aux cotes d'écoute. Kim Kardashian peut amasser jusqu'à 1,5 million de likes avec une telle photo, ça contribue à augmenter son influence», évalue-t-il.

Pour Sann Sava, en marketing, il y a quelque chose de monnayable dans les abonnés. «Les agents d'artistes disent "ok, il faut augmenter ton nombre, donc on a besoin d'une provocation, et la nudité, c'est une provocation. Ça ne me surprendrait pas que des agents le conseillent.»

Attention, toutefois, à celles qui pensent qu'une image nue est liée directement à un compte en banque plus garni. «Tu ne vas chercher que de l'investissement dans ta carrière», prévient-elle.

Si c'est pour lancer une communauté, elle sera là seulement parce que vous êtes nue.Stéphane Mailhiot

Une bonne ou une mauvaise idée?

Est-ce que se mettre nue sur Instagram est une bonne idée? «Il y a un adage en pub: "le sexe attire l'attention, mais sur le sexe". Il est possible qu'on discute davantage de la vedette que de la cause. Pour chaque Kardashian, il y en a combien qui échouent? Si c'est pour lancer une communauté, elle sera là seulement parce que vous êtes nue», avertit Stéphane Mailhiot.

Selon lui, il faut avoir un objectif défini, avant de peser sur «publier». «Est-ce que c'est de booster le moral? Est-ce que la stratégie de communication est bonne? Si t'as peur de te faire oublier, ça peut être bon. Mais le danger, c'est de devenir que ça, quelqu'un qui est nu sur Internet. Si le but est de devenir Maripier [Morin], tu fais fausse route.»

«Tant que la justification est bonne, je ne pense pas que ça peut nuire à une image de marque», assure Mme Sava. Cependant, elle émet un avertissement par rapport à la technologie. «Le mobile a fait changer la donne. C'est moins réfléchi qu'à l'époque du photographe en studio, il y a généralement davantage d'instantanéité.»

«Si être nu n'attire pas assez, on fait quoi après?», questionne Stéphane Mailhiot.

Un impact psychologique à évaluer

Anik Ferron, sexologue et psychothérapeute, explique que ce sont davantage des personnes extraverties qui s'affichent sur les réseaux sociaux. Ces gens peuvent avoir besoin d'être reconnus ou même validés sur l'image qu'ils présentent. «Pourquoi cette personne a besoin de se valider [de cette façon]? «Est-ce que c'est pour pallier une faible estime de soi? Peut-être que oui et peut-être que non. Pour moi, c'est du cas par cas», soutient-elle.

Quelle influence se dévêtir sur les réseaux sociaux peut avoir sur le moral? «Écoutez, imaginez une personne qui a besoin d'être validée et qui reçoit peu de likes. Ça pourrait alors jouer sur son moral. Encore là, ça dépend de la fonction du comportement. Il y a aussi la notion de comparaison sociale qui peut affecter le moral d'une personne», relativise-t-elle.

Selon elle, tout dépend dans quel esprit on utilise les médias sociaux pour évaluer si se mettre à nu est une bonne chose ou non.

«Qui suis-je pour juger ces personnes? Je pose plutôt la question "comment je me sens quand je le fais?" Si la réponse est "je me sens mal" ou "Ça me déprime" bien à ce moment, c'est peut-être mieux de réduire son temps passé sur les réseaux sociaux ou même à afficher des photos». - Anik Ferron, sexologue et psychothérapeute

«Je ne peux pas répondre pour les personnalités, mais pour moi, que tu sois une personnalité publique ou non, ça ne change rien», conclut-elle.

À voir aussi sur le HuffPost Québec: