POLITIQUE
29/03/2018 09:31 EDT | Actualisé 29/03/2018 13:43 EDT

Entente de principe conclue entre Ottawa et le syndicat des douaniers

Mais il s'agit d'une nouvelle convention de travail qui expirera... dans moins de trois mois.

Le gouvernement fédéral s'est finalement entendu avec ses douaniers, la nuit dernière, en vue du renouvellement de la convention collective de 8500 membres du syndicat au pays.

Mais, situation paradoxale, la négociation a été si longue, soit quatre ans, que la convention négociée pour 2014 à 2018 arrive à échéance le 20 juin prochain. Il faudra donc que les parties recommencent à négocier bientôt.

Au cours d'une entrevue, jeudi, Jean-Pierre Fortin, président national du Syndicat des douanes et de l'immigration, affilié à l'Alliance de la fonction publique du Canada, s'est dit particulièrement fier des augmentations de salaire obtenues pour ses membres.

"Pour un agent des services frontaliers, on parle d'une augmentation de 17 pour cent au cours des quatre dernières années", a rapporté M. Fortin.

"C'est assez significatif du fait que le but de cette ronde-là, pour nous, était de fermer la différence, en termes de conditions de travail et également, surtout au niveau salarial, avec les autres organisations d'exécution de la loi, c'est-à-dire les services de police, les services correctionnels. Ça faisait en sorte qu'eux étaient à plus de 12 000 $ en termes de différence. Aujourd'hui, on a réussi à fermer ce fameux 'gap'-là", a expliqué M. Fortin.

L'entente prévoit aussi qu'en cas de réaménagement des effectifs, les fonctionnaires visés auront 15 mois pour trouver un échange de poste qui leur convient.

Le syndicat compte 10 000 membres: des employés de bureau, des agents de douane, agents d'immigration en première ligne, dans les bureaux frontaliers, les aéroports, les centres postaux, les ports. De ce nombre, 8500 sont concernés par la présente entente.

D'autres gains ont été réalisés en ce qui concerne les horaires de travail et le droit d'être représenté par le syndicat lors de l'adoption de mesures disciplinaires, a noté M. Fortin.

Des 8500 membres concernés au pays, environ 1800 travaillent au Québec.

L'Alliance de la fonction publique du Canada compte 180 000 membres au pays, dont 25 800 membres au Québec. Au Québec, l'AFPC est d'ailleurs affiliée à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ).