DIVERTISSEMENT
28/03/2018 12:23 EDT | Actualisé 28/03/2018 12:23 EDT

R. Kelly aurait utilisé une fille de 14 ans comme «animal de compagnie» sexuel, selon son ex-conjointe

Ces nouvelles allégations d'inconduite sexuelle pourraient entraîner le chanteur de R&B dans une tempête #MeToo.

Scott Legato via Getty Images
R. Kelly performs at Little Caesars Arena on February 21, 2018 in Detroit, Michigan. 

R. Kelly fait face à de nouvelles accusations d'inconduite sexuelle dans un nouveau documentaire de la BBC. Il s'agit des plus récentes allégations à ce jour parmi une longue liste qui s'étend sur plusieurs décennies contre le chanteur de R&B.

Le documentaire R.Kelly: sex, girls and videotapes, paru mercredi, donne la parole à plusieurs personnes qui accusent Kelly d'être un prédateur sexuel. Si la carrière musicale de Kelly a été relativement épargnée par les accusations précédentes, le documentaire soulève maintenant la possibilité qu'il puisse faire face à une tempête #MeToo.

Son ancienne petite amie, Kitti Jones, soutient dans ce documentaire que le chanteur l'a forcée, elle et d'autres femmes, à coucher avec lui dans un «donjon sexuel». Elle a également affirmé que Kelly, dont le vrai nom est Robert Kelly, aurait formé une mineure pour qu'elle devienne son «animal de compagnie» sexuel.

«J'ai été présentée à une des filles [dans le "donjon"] et il m'a raconté qu'il l'avait "entraînée" depuis qu'elle avait 14 ans, c'était ses mots», a déclaré Jones, selon The Guardian. «J'ai vu qu'elle était habillée comme moi, qu'elle disait des choses que je pourrais dire et ses manières étaient comme les miennes. C'est à ce moment que ça a cliqué dans ma tête qu'il m'avait formée pour devenir un de ses animaux de compagnie. Il les appelait comme ça.»

Kitti Jones, une animatrice de radio qui est sortie avec Kelly pendant deux ans, de 2011 à 2013, a avancé que le chanteur a déjà fait «ramper [une femme non identifiée] sur le plancher vers moi pour pratiquer le sexe oral sur moi, et il a dit,"c'est mon putain d'animal de compagnie, je l'ai entraînée. Elle va t'enseigner comment agir avec moi"». The Guardian a indiqué que l'âge de la femme au moment de cette rencontre est inconnu.

Lovell Jones, un collaborateur de Kelly, prétend dans le documentaire que «l'amour pour les jeunes filles» du chanteur était de «connaissance commune». Kelly lui aurait ordonné de trouver des filles qui «avaient l'air jeunes» dans les fêtes après ses spectacles.

Kelly a déjà dans le passé nié des accusations d'abus physiques et sexuels.

Des allégations d'inconduite sexuelle à son endroit circulent depuis au moins 1994, quand il aurait marié sa protégée Aaliyah, qui avait alors 15 ans. En 2008, il a été acquitté d'accusations de pornographie juvénile alors qu'une vidéo le montrait supposément coucher avec une fille de 14 ans et lui uriner dessus. Kelly aurait eu des règlements à l'amiable avec plusieurs femmes, incluant une femme qui l'accusait d'avoir couché avec elle alors qu'elle n'avait que 15 ans.

Kitti Jones, dans des entrevues données l'an dernier, a décrit la «secte» sexuelle de Kelly qui incluait plusieurs femmes.

«Il contrôle tous les aspects de leurs vies: il dicte ce qu'elles mangent, comment elles s'habillent, quand elles se lavent, quand elles dorment, et comment elles s'engagent dans les rencontres sexuelles qu'il enregistre», a écrit le journaliste de BuzzFeed Jim DeRogatis.

Jones a confié au Rolling Stone que Kelly l'aurait forcée à «se lever et accueillir papa» toutes les fois qu'il entrait dans une pièce, l'aurait physiquement abusée et l'aurait forcée à des situations sexuelles inconfortables. Elle a mentionné un autre incident dans lequel une femme différente a rampé vers elle.

«J'ai entraîné cette chienne. C'est mon animal de compagnie», aurait dit Kelly, selon Jones.

Malgré le torrent d'allégations, Kelly demeure une célébrité importante qui continue de se donner en concert, de recevoir des contrats de commandite et de travailler avec des artistes de l'heure. Kelly, décrit comme l'artiste R&B le plus couronné de succès des 30 dernières années, a vendu près de 60 millions d'albums.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.