NOUVELLES
28/03/2018 18:53 EDT | Actualisé 28/03/2018 18:53 EDT

Peter Munk, fondateur de Barrick Gold, est mort à l'âge de 90 ans

L'un des grands entrepreneurs du Canada, M. Munk s'est notamment distingué par son travail.

THE CANADIAN PRESS/Mark Blinch

Le fondateur de la société aurifère Barrick Gold, Peter Munk, est décédé mercredi, à l'âge de 90 ans. Il est mort de mort naturelle, à son domicile de Toronto, a indiqué sa fille Nina Munk.

L'un des grands entrepreneurs du Canada, M. Munk s'est notamment distingué par son travail chez Barrick Gold, qui s'est hissé parmi les plus grands producteurs d'or de la planète sous sa direction. Il a su bâtir l'un des plus grands empires aurifères par sa propension à prendre des risques, a déniché les occasions négligées par ses concurrents et en bousculant le statu quo.

Au fil des années, M. Munk s'est aussi imposé comme l'un des plus célèbres philanthropes du Canada. Il a notamment versé un don de 175 millions $ à l'Hôpital général de Toronto en 1997. Selon Barrick Gold, il aurait versé plus de 300 millions $ à diverses causes et institutions au cours de sa vie.

Il laisse dans le deuil son épouse Melanie, avec qui il était marié depuis 45 ans, ainsi que ses cinq enfants Anthony, Nina, Marc-David, Natalie et Cheyne. Il était aussi grand-père de 14 petits-enfants.

M. Munk est né à Budapest en 1927. Il a fui la Hongrie en compagnie de sa famille en 1944, à la suite de l'invasion nazie.

L'homme d'affaires s'est installé à Toronto en 1948, à l'âge de 20 ans, et a mis sur pied plusieurs entreprises avant de finalement fonder Barrick en 1983. D'une petite minière ontarienne produisant 3000 onces d'or par année, Barrick Gold a par la suite connu une croissance exponentielle.

La plus grande percée de l'entreprise est survenue en 1986, lorsque M. Munk a mis la main sur une mine peu performante du Nevada appelée Goldstrike. Peu de gens croyaient au potentiel de rendement de cette mine qui ne produisait que 40 000 onces d'or par année, mais M. Munk a pris le pari et remporté le gros lot.

Très rapidement, la mine a vu sa production exploser à plus de deux millions d'onces par année et elle est encore l'un des principaux lieux d'extraction de l'entreprise, avec plus d'un million d'onces par année.

En 2006, Barrick Gold est devenu le plus grand producteur d'or du monde après avoir pris le contrôle de son concurrent Placer Dome pour la somme de 10,4 milliards $ US.

Peter Munk a réussi à maintenir l'entreprise en mode croissance notamment parce qu'il venait de l'extérieur de l'industrie minière et qu'il privilégiait une perspective du monde financier. Il a notamment initié l'entreprise à des programmes de couverture innovateurs et lui a imposé une certaine discipline financière.

Le président actuel de Barrick Gold, Kelvin Dushnisky a rendu hommage au défunt fondateur. «Quand je suis arrivé en 2002, l'entreprise était dans les médias pratiquement tous les jours», a-t-il dit.

«Des mots comme innovante, entrepreneuriale, instinctive, agile et astucieuse étaient régulièrement employés pour décrire l'entreprise. Ils auraient pu tout aussi bien décrire Peter Munk lui-même et, dans plusieurs sens, c'est ce qu'ils faisaient. Après tout, Barrick est le prolongement de la personnalité de Peter», a ajouté M. Dushnisky.