POLITIQUE
28/03/2018 13:35 EDT | Actualisé 28/03/2018 14:14 EDT

Les infirmières estiment avoir été oubliées dans le budget Leitao

«Honnêtement, on est surprises, mais surtout très déçues.»

QUÉBEC – Après une crise des heures supplémentaires sans pareil qui a mené à trois rencontres d'urgence avec le ministre de la Santé Gaétan Barrette, la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) Nancy Bédard comprend mal pourquoi le budget Leitao n'énonce aucune mesure spécifique pour les infirmières.

Le gouvernement s'est engagé à mettre en place des projets pilotes pour diminuer les ratios patients-infirmière. Des discussions avec les autorités régionales de la santé doivent aussi avoir lieu pour créer des postes à temps complet.

En entrevue avec le HuffPost Québec, la présidente de la FIQ dit qu'elle aurait souhaité voir une enveloppe dédiée à ces engagements ou, du moins, des objectifs majeurs inscrits dans l'imposant budget présenté mardi. «Honnêtement, on est surprises, mais surtout très déçues à ce chapitre.»

On ne comprend pas comment il se fait que le budget actuel ne comporte pas d'objectifs clairs en ce sens.Nancy Bédard, présidente de la FIQ

«Pour nous, la crise est tellement majeure – et le gouvernement s'est engagé auprès des professionnels et la population à mettre en place ces solutions –, on ne comprend pas comment il se fait que le budget actuel ne comporte pas d'objectifs clairs en ce sens», poursuit Mme Bédard.

Le sujet a rebondi en période de questions, mercredi matin. La porte-parole du Parti québécois en matière de Santé, Diane Lamarre, estime que le gouvernement a trahi les infirmières deux fois: d'abord en leur imposant les conséquences de l'austérité budgétaire, puis en les oubliant dans leur budget préélectoral.

Des engagements dans l'enveloppe de la Santé

Le ministre Barrette s'est défendu en rappelant que le budget du ministère de la Santé a bondi de 5,3% grâce à la «saine gestion des deniers publics» du ministre des Finances, Carlos Leitao, et aux représentations qu'il a faites auprès de ses collègues.

Il soutient que les projets de ratios sont sur la table de dessin, tel que prévu, et seront mis en application dans les prochaines semaines.

«Il est là, le montant, mais il n'y a jamais eu de lignes projets ratios dans un budget, surtout que le montant qui sera consommé éventuellement sera la suite de la conclusion de ces projets-là», a-t-il expliqué en réponse à la question de Mme Lamarre.

Mme Bédard, qui dit avoir fait part de ses préoccupations au huis clos du budget au ministre, dit qu'elle va s'assurer que «les babines suivent les bottines».

📣 NOUVEAUTÉ

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!

Voir aussi sur le HuffPost: