POLITIQUE
27/03/2018 19:32 EDT | Actualisé 28/03/2018 05:54 EDT

Ottawa désigne la naissance des jumelles Dionne comme événement historique

L'histoire des quintuplées de la famille Dionne se retrouve parmi 12 événements, personnages et lieux historiques.

Bettmann via Getty Images

Le gouvernement fédéral a désigné la naissance des "jumelles Dionne" comme événement historique national.

L'histoire des quintuplées de la famille Dionne se retrouve parmi 12 événements, personnages et lieux historiques qui se sont vus attribuer cette désignation, mardi.

Dans un communiqué, le gouvernement affirme que la naissance prématurée et la survie des cinq bébés "identiques et de très petite taille" étaient sans précédent et avaient attiré la curiosité du monde entier.

Les quintuplées continuent de fasciner au Canada. Récemment, un groupe avait milité pour conserver la maison natale de la famille à North Bay, en Ontario, pour en faire un musée. Le groupe a atteint son objectif, et le musée a été déplacé vers un nouvel emplacement de North Bay en novembre dernier.

Un porte-parole de la famille, Carlo Tarini, a affirmé que le musée devrait ouvrir ses portes en juillet ou en août.

Les deux jumelles qui sont toujours vivantes, Annette et Cécile Dionne, sont "heureuses et fières" de cette annonce, a ajouté M. Tarini.

Yvonne, Annette, Cécile, Émilie et Marie Dionne sont devenues des vedettes dès leur naissance, le 28 mai 1934.

Leur survie est considérée comme un miracle médical. À l'époque, elles étaient les seules quintuplées à avoir survécu plus de quelques jours.

"Les bébés sont arrivés presque deux mois avant la date prévue et, ensemble, ne pesaient que 13 livres et 6 onces. Le plus gros bébé pesait deux livres et demie et le plus petit, 1 livre et 8 onces et demie. Aucun des cinq ne mesurait plus de 9 pouces", est-il écrit sur la fiche d'information du gouvernement fédéral.

Plusieurs personnes ont tenté de profiter de leur célébrité, dont le gouvernement ontarien, qui les a placées sous la tutelle de la province pour en faire une attraction touristique pendant les neuf premières années de leur vie.

Les fillettes ne pouvaient pas vivre avec leur famille à la maison ou jouer avec les autres enfants. Un hôpital avait été construit près de la propriété familiale, où des infirmières et des enseignantes ont pris soin des quintuplées.

Des millions de visiteurs

La résidence est devenue une vache à lait pour l'économie de la province pendant la Grande Dépression. À son apogée, la demeure a rapporté au nord de l'Ontario environ 500 millions $. Pendant ces années, plus de six millions de touristes ont pu apercevoir les fillettes à travers une vitre.

Deux des quintuplées sont mortes jeunes. Émilie a succombé à une crise d'épilepsie à l'âge de 20 ans, tandis que Marie est morte à 36 ans, après la formation d'un caillot sanguin dans son cerveau.

Dans les années 1990, les trois survivantes et leurs héritières ont obtenu une compensation financière de la part du gouvernement de l'Ontario pour avoir mal géré leur fiducie qui était à l'époque sous la tutelle de Queen's Park. Elles ont reçu une indemnité de 4 millions $ de la province.

La maison natale des jumelles avait été achetée par la municipalité de North Bay et avait été déménagée dans cette ville à partir de la communauté de Corbeil, en 1985, puis était devenue un musée.

Le musée avait fermé ses portes en 2015, lorsque la chambre de commerce de la municipalité a cessé de l'administrer.

La maison devait déménager dans une municipalité environnante, à Strong, mais des résidants s'y sont opposés. La maison a finalement été déplacée dans la même ville.