POLITIQUE
27/03/2018 11:41 EDT | Actualisé 27/03/2018 12:22 EDT

Changements climatiques: le Canada loin d'atteindre sa cible

Les gouvernements ne semblent pas savoir par où commencer, selon la commissaire à l'environnement.

georgeclerk via Getty Images

Les risques posés par les changements climatiques sont mal compris par le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires qui ne sont pas prêts, constate la commissaire à l'environnement, Julie Gelfand, dans un rapport rendu public mardi.

L'audit réalisé conjointement avec les vérificateurs généraux de neuf provinces évalue les plans d'atténuation et les progrès réalisés en matière de réduction des gaz à effet de serre (GES) sur une période de 18 mois, soit entre les mois de novembre 2016 et mars 2018. Le Québec est la seule des dix provinces canadiennes à ne pas avoir effectué cette analyse puisque la vérificatrice générale en a déjà réalisé quatre.

La commissaire à l'environnement note que la plupart des gouvernements au pays "ne savent pas quelles actions ils devraient entreprendre pour s'adapter à un climat en constante évolution". La plupart des gouvernements qui se sont dotés d'un tel plan n'avaient pas fixé d'échéanciers, d'objectifs à atteindre ou même du financement.

Le Canada est également loin du fil d'arrivée en matière de réduction des émissions de GES. Plus de la moitié des gouvernements sondés ne se sont pas fixé de cibles pour 2020. Parmi ceux qui en ont une, seulement deux - le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse - sont en voie de les atteindre. La commissaire à l'environnement note également une absence de cohérence pour mesurer les GES d'un gouvernement à l'autre.

Résultat, il faudra "des efforts considérables" pour que le Canada puisse atteindre sa cible de réduction des GES de 2030. Le gouvernement Trudeau s'est engagé à réduire des émissions de 30 pour cent sous les niveaux de 2005 dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat.

Aussi sur le HuffPost Québec: