POLITIQUE
26/03/2018 21:30 EDT | Actualisé 26/03/2018 21:47 EDT

Services de garde: Québec investit 95 M$ pour aider les familles défavorisées

«Notre gouvernement s'engage à agir tôt pour favoriser l'égalité des chances pour tous les enfants.»

Getty Images/iStockphoto

Les familles défavorisées du Québec pourront, dès le mois d'août prochain, envoyer leurs enfants gratuitement dans des services de garde, cinq jours par semaine.

Le ministre de la Famille, Luc Fortin, a annoncé lundi que le gouvernement québécois investissait 95 millions $ pour assurer aux parents de milieux défavorisés un meilleur accès aux garderies.

Auparavant, en vertu du Règlement sur la contribution réduite, le gouvernement défrayait un maximum de 2,5 jours par semaine, pour chaque enfant.

Mais avec cette nouvelle enveloppe, les parents des milieux défavorisés pourront confier leurs enfants aux Centres de la petite enfance (CPE) et aux garderies subventionnées par l'État tous les jours de la semaine, sans frais.

Cet investissement s'étalera jusqu'en 2023, dans le cadre du Plan d'action pour l'inclusion économique et la participation sociale.

Cette mesure s'applique aux parents qui sont bénéficiaires du Programme d'aide sociale, du Programme de solidarité sociale, du Programme alternative jeunesse, du Programme objectif emploi et du Programme de sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

«Notre gouvernement s'engage à agir tôt pour favoriser l'égalité des chances pour tous les enfants en permettant aux plus défavorisés d'avoir accès à des services de garde éducatifs de qualité, cinq jours par semaine. Ils seront ainsi encore mieux outillés pour leur transition vers l'école et auront toutes les chances de développer leur plein potentiel», a déclaré le ministre Fortin dans un communiqué.