DIVERTISSEMENT
26/03/2018 09:18 EDT | Actualisé 26/03/2018 09:18 EDT

Les armes disparaissent des affiches de «Solo: A Star Wars Story»

Et certains Américains crient au scandale.

Les fans de Star Wars attendent avec impatience la sortie au Québec, le 25 mai prochain, du film cousin de la saga, Solo: A Star Wars Story, consacré au personnage d'Han Solo.

Chaque nouvelle annonce est guettée par les admirateurs de La guerre des étoiles. Ainsi, depuis leur première apparition le 14 mars, deux nouvelles affiches attirent l'œil des fans. Sur chacune d'elles, on découvre Han Solo, seul sur la première, entouré sur la seconde, non armé. Pourtant sur d'autres affiches, le héro portait fièrement un blaster laser, une invention "Star Wars" semblable à une arme à feu.

Il n'en fallait pas plus pour que certains Américains crient au scandale, accusant Disney de faire du lobbying anti-arme à feu.

"Alors maintenant ils se mettent à retirer le blaster d'Han Solo des affiches 'Star Wars'", commente un Républicain.

"Disney supporte les anti-arme. Ils ont supprimé les blasters des affiches d'Han Solo"

"Seigneur.. Hollywood a retiré les blasters des affiches promo du film sur Han Solo en soutien au lobby anti-arme à feu"

Pourtant ces affiches n'ont pas été créées pour les États-Unis mais pour le Brésil, comme l'a confirmé Disney au site Screenrant. D'après les informations du journal, ces affiches auraient été imaginées dans un but strictement marketing afin de changer l'image d'Han Solo et de le rendre plus «familial».

Au Brésil, le droit de posséder des armes à feu n'est pas garanti par la loi. Les civils n'ont pas le droit de posséder d'armes dont l'usage est exclusivement réservé à l'armée même si de nombreuses armes sont autorisées avec licence. C'est dernières sont attribuées seulement sur «un motif légitime» comme, par exemple, la chasse, le tir sportif ou la sécurité.

Ce n'est pas la première fois que le géant du cinéma est interpellé au sujet des affiches créées pour ce film. Au début du mois de mars, un graphiste français a accusé Disney de plagiat.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

Aussi sur le HuffPost Québec: