POLITIQUE
26/03/2018 20:23 EDT | Actualisé 26/03/2018 20:23 EDT

Le projet d'oléoduc Trans Mountain obtient gain de cause devant la justice

Une victoire irrévocable pour les partisans du projet.

kodda via Getty Images

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, estime qu'une récente décision judiciaire sur l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain constitue une victoire irrévocable pour les partisans du projet.

La Cour d'appel fédérale a rejeté vendredi la tentative de contestation par le gouvernement de la Colombie-Britannique d'une décision de l'Office national de l'énergie (ONÉ) permettant à l'entreprise Kinder Morgan Canada de contourner des règlements durant des travaux pour tripler la quantité de pétrole brut transitant de l'Alberta jusqu'à un terminal portuaire à Burnaby.

La Cour a aussi ordonné au gouvernement de la Colombie-Britannique de payer les frais judiciaires.

Lundi, en marge d'une annonce distincte en transports, Mme Notley a parlé d'une «autre victoire» pour l'économie, pour le plan de l'Alberta en matière de climat, pour l'oléoduc et pour tous les Albertains et tous les Canadiens.

Le gouvernement fédéral a approuvé l'expansion de l'oléoduc en 2016, mais le projet fait face à une vive opposition en Colombie-Britannique. Des milliers de personnes ont manifesté récemment contre le projet et le gouvernement provincial a fait valoir des inquiétudes sur les impacts environnementaux et économiques de Trans Mountain.

Le ministre de l'Environnement de la Colombie-Britannique, George Heyman, a affirmé que le gouvernement était déçu de la décision de la cour et a laissé entendre qu'elle minait le processus local d'approbation.

«Notre gouvernement continuera d'explorer d'autres voies judiciaires pour défendre les intérêts des Britanno-Colombiens contre ce projet inutile», a dit M. Heyman.

VOIR AUSSI: