POLITIQUE
26/03/2018 22:00 EDT | Actualisé 26/03/2018 22:00 EDT

Égalité des sexes: les conservateurs accusent les libéraux d'être hypocrites

 Lisa Raitt accuse Bill Morneau d'être hypocrite sur les mesures du budget.

 Lisa Raitt
THE CANADIAN PRESS
 Lisa Raitt

La cheffe adjointe du Parti conservateur, Lisa Raitt, accuse le ministre des Finances Bill Morneau d'être hypocrite sur les mesures du budget visant à favoriser l'égalité entre les sexes, et à promouvoir la participation des femmes sur le marché du travail.

Cette accusation a provoqué des échanges tendus, lundi, lors de la participation de M. Morneau au comité des finances la Chambre des communes, ce dernier comparant indirectement les conservateurs aux Néandertaliens.

Mme Raitt a ouvert la séance de questions de l'opposition en soulignant que le budget présenté en février mentionnait le mot «sexe» — «gender» en anglais — 358 fois sur 368 pages. Mais selon elle, la sincérité du gouvernement libéral sur l'enjeu de l'égalité entre les sexes devrait être mesurée à la lumière du bilan de M. Morneau, en tant que dirigeant de la firme Morneau Shepell et en tant que ministre.

Lorsque M. Morneau était à la tête de Morneau Shepell, seulement trois des neuf postes sur le conseil d'administration étaient comblés par des femmes, et seulement trois des 11 cadres supérieurs étaient des femmes, a déploré Mme Raitt. De plus, les statuts de l'entreprise ne mentionnaient pas la diversité, l'inclusion ou le genre, a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Mme Raitt a souligné qu'il y avait seulement quatre femmes parmi les 11 hauts fonctionnaires du ministère des Finances. Et dans le bureau de M. Morneau, on ne retrouve qu'une seule femme parmi les six employés les plus hauts dans la hiérarchie.

«Est-ce que vous ne faites pas juste acheter des votes, monsieur le ministre? N'est-ce pas l'objectif de tout ce budget?», a-t-elle laissé tomber.

M. Morneau a semblé surpris par les propos de sa collègue.

«En fait, je trouve que vos questions sont offensantes», a-t-il répondu, ajoutant que son gouvernement «croyait absolument» à l'idée de nommer des femmes dans des postes de direction pour améliorer l'économie.

«Nous allons entraîner les Néandertaliens qui ne sont pas d'accord avec cela et ce sera notre approche systématique», a-t-il déclaré.

«Je ne suis pas néandertalienne», a rétorqué Lisa Raitt.

Dans son dernier budget, Bill Morneau a inclus un nouveau congé parental pour encourager les hommes à s'occuper davantage des nouveau-nés et ainsi permettre aux femmes de retourner sur le marché du travail plus rapidement.

Il comprenait également un engagement à présenter une loi sur l'équité salariale pour les employés d'organisations réglementées par le fédéral, ainsi qu'une enveloppe de plusieurs milliards de dollars pour augmenter la place des femmes notamment dans les secteurs de l'agriculture et de l'entrepreneuriat.

Le budget a aussi consacré du financement aux organismes de défense des femmes et pour lutter contre la violence basée sur le sexe.

VOIR AUSSI: