NOUVELLES
25/03/2018 19:37 EDT | Actualisé 25/03/2018 19:37 EDT

L'ancien ministre libéral André Bourbeau s'éteint à l'âge de 81 ans

Le CMIM a fait état de «son immense peine», sur son compte Twitter.

Bloomberg via Getty Images

L'ex-ministre libéral André Bourbeau s'est éteint dimanche matin à l'âge de 81 ans, a annoncé son fils Éric sur sa page Facebook.

Divers médias ont aussi repris la nouvelle.

Éric Bourbeau écrit que son père a quitté les siens «dans son sommeil, en paix, et entouré de ses proches». L'ancien politicien avait été diagnostiqué d'un cancer, il y a 20 ans, a mentionné le fils.

S'il a fait très brièvement état de la «belle» carrière dans les affaires et en politique de son père, tant sur la scène provinciale que municipale, M. Bourbeau a préféré parler de la contribution de son père dans le domaine des arts.

Selon Éric Bourbeau, André Bourbeau «a grandement contribué au développement du mouvement des Jeunesses Musicales Canada et a lancé le Concours Musical International de Montréal (CMIM), maintenant un des plus prestigieux au monde».

D'ailleurs, depuis le 19 février dernier, la Maison des JMC, sise sur l'Avenue du Mont-Royal, à Montréal, porte le nom de Maison André-Bourbeau des Jeunesses Musicales Canada, en l'honneur, indique l'organisme sur son site internet, de «ce mélomane philanthrope qui a su donner une impulsion formidable aux JMC au cours de sa présidence de leur fondation».

De son côté, le CMIM a fait état de «son immense peine», sur son compte Twitter.

La biographie d'André Bourbeau sur le site de l'Assemblée nationale indique qu'il est né à Verdun en 1936. Il a exercé la profession de notaire de 1960 à 1981.

André Bourbeau a été conseiller municipal à Saint-Lambert de 1970 à 1978 avant de devenir maire de cette ville en 1981.

La scène politique provinciale l'attire. En 1981, il est élu député libéral dans la circonscription de Laporte, sur la Rive-Sud. Il sera réélu par de confortables majorités en 1985, en 1989, en 1994 et en 1998.

Robert Bourassa le nomme ministre des Affaires municipales, poste qu'il occupe de 1985 à 1988. Il sera ensuite ministre de la Main-d'œuvre et de la Sécurité du revenu du 23 juin 1988 au 12 janvier 1994. Il devient de ministre des Finances de janvier à septembre 1994.

Sa biographie rappelle aussi qu'il a été «président du conseil d'administration de la fondation Jeunesses Musicales du Canada à compter de 1997» et président de la Fondation Wilfrid Pelletier de 1998 à 2003.

Après son départ de la vie politique, il devient président du conseil d'administration d'Hydro-Québec de 2003 à 2006.

Il était aussi le frère de l'ancienne ministre conservatrice Monique Landry.