DIVERTISSEMENT
23/03/2018 13:51 EDT | Actualisé 23/03/2018 13:51 EDT

«The Terror», une nouvelle série à glacer le sang

AMC a trouvé un successeur à ses zombies en perte de vitesse...

AMC

Alors que The Walking Dead touche probablement à sa fin, la chaîne AMC a déjà trouvé un successeur à ses zombies en perte de vitesse. Située dans les années 1840, la nouvelle série horrifique The Terror suit l'expédition périlleuse de deux navires de la Royal Navy pris au piège dans les glaces de l'Arctique, entre le Canada et le Groenland.

Un «Alien sur la banquise»?

Bloqués, isolés et livrés à eux-mêmes au bout du monde, les membres d'équipage doivent affronter un environnement hostile, en même temps qu'un mystérieux prédateur bien décidé à les trucider jusqu'au dernier. Adapté du roman éponyme de Dan Simmons, le scénario de The Terror n'est pas loin de faire penser, au premier abord du moins, à une sorte d'«Alien sur la banquise». D'autant plus que la série compte comme productif exécutif un certain Ridley Scott...

«Les deux showrunners (David Kajganich et Soo Hugh) nous ont donné une liste de films pour nous servir de références avant le tournage. Et Alien faisait partie de ces films, au même titre que The Thing», a confié au HuffPost Québec Jared Harris, l'acteur de Mad Men et The Crown qui campe l'un des principaux protagonistes de cette effroyable expédition, le capitaine du HMS Terror, Francis Crozier.

AMC
Jared Harris dans le rôle du capitaine du HMS Terror, Francis Crozier

Inspiré d'une histoire vraie

On aurait tort pourtant de résumer The Terror à un survival de plus mettant en scène une terrifiante créature. Car si la nouvelle série de AMC comporte inévitablement une part de fiction et de fantastique, elle s'inspire aussi et surtout d'événements historiques. En 1845, l'explorateur Sir John Franklin (joué dans The Terror par Ciarán Hinds) s'est lancé à la recherche d'un passage au Nord-Ouest qui permettrait de traverser ce qui est aujourd'hui l'Arctique canadien. Une expédition menée avec deux navires, le HMS Erebus et le HMS Terror du capitaine Francis Crozier.

AMC
Ciarán Hinds dans le rôle de l'explorateur Sir John Franklin

Après avoir été piégés dans la glace, les deux navires et leurs équipages ont mystérieusement disparu. Il a fallu attendre 2014 pour qu'une expédition dirigée par l'agence Parcs Canada permette de retrouver enfin l'épave du HMS Erebus au sud de l'île du Roi-Guillaume au Nunavut. Deux ans plus tard, en septembre 2016, c'est le HMS Terror qui a été repéré reposant dans la baie Terror, un peu plus au nord. Mais une part d'ombre entoure, encore aujourd'hui, la fin tragique des hommes qui ont osé s'aventurer dans ces territoires alors inexplorés.

AMC
Piégés dans la glace, les membres de l'expédition menée par Sir John Franklin vont être confrontés à une terrible menace

Entre fiction et réalité

«Personne ne sait vraiment ce qui est arrivé aux équipages de ces deux navires», a indiqué au HuffPost Québec l'acteur Tobias Menzies, qui interprète le rôle du capitaine James Fitzjames, le second de Sir John Franklin sur le HMS Erebus. «Même si on a pu retrouver certains indices et écrits concernant les événements qui ont pu se produire, il y avait la place pour laisser libre cours à l'imagination des scénaristes.»

AMC
Tobias Menzies dans le rôle du capitaine James Fitzjames

Dans un souci de reconstitution historique, le chef décorateur de la série, Jonathan McKinstry, a tenu malgré tout à recréer avec minutie le HMS Erebus et le HMS Terror, de la salle des machines à la coque renforcée typique des bombardes de l'époque. À ce détail près que c'est un seul et même bateau qui a servi de décor aux deux navires, pour des raisons purement pratiques. La quasi-totalité des 10 épisodes de The Terror a en effet été tournée entre quatre murs, dans un studio de Budapest, en Hongrie.

Entre effroi et grand froid

Ces conditions de tournage en intérieur ont inévitablement mis au défi les acteurs d'une série censée se dérouler dans un froid polaire. «Je me suis demandé si je devais jouer ou non le froid», a avoué au HuffPost Québec Jared Harris. «Puis, j'ai regardé Game of Thrones, où beaucoup de scènes se déroulent dans le froid. J'ai étudié les réactions des acteurs, et je me suis aperçu qu'ils ne prenaient pas du tout en compte cet élément. En fait, ce n'est pas à toi de jouer le froid. C'est le costume ou l'environnement qui s'en charge pour toi.»

«Le plus dur, c'était de s'imaginer dans ce monde-là sans y être vraiment», nous a confirmé Tobias Menzies, qu'on a pu voir dans Game of Thrones sous les traits d'Edmure Tully. «L'Arctique joue vraiment un rôle central dans la série. Ce désert de glace oblige les personnages, notamment Fitzjames et Crozier, à se confronter à ce qu'ils sont vraiment au fond d'eux-mêmes et à révéler leur véritable identité.»

Les deux premiers épisodes de The Terror, Go for Broke et Gore, sont à suivre, en V.O.A, dès lundi, à 21 h, sur la chaîne AMC. À voir également sur le même sujet (jusqu'au 30 septembre) : l'exposition Périr dans les glaces: Le mystère de l'expédition Franklin, au Musée Canadien de l'histoire, où des objets provenant des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror sont présentés pour la première fois au public.

À voir également :

Galerie photoLes nouveautés de la semaine sur Netflix Canada Voyez les images