NOUVELLES
23/03/2018 16:05 EDT | Actualisé 23/03/2018 16:05 EDT

Des membres PC Optimum disent s'être fait voler des milliers de points

Allez vite vérifier votre compte!

HuffPost Canada

Comme si les débuts du programme PC Optimum n'étaient pas déjà assez difficiles, des membres du nouveau programme de fidélité de Pharmaprix et de Loblaw (regroupant les chaînes de supermarchés Provigo et Maxi au Québec) affirment maintenant s'être fait voler des milliers de points.

«Hey, @pc_optimum, prévoyez-vous rectifier l'erreur qui a permis à des milliers de vos clients de se faire voler leurs points PC Optimum? Parce que j'aimerais beaucoup ravoir mes 70$, merci!»

«Alors, il y a plus de trois semaines que notre compte @pc_optimum a été piraté et utilisé au Québec pour voler 200$. PC n'a rien fait et ne semble pas s'inquiéter du piratage ou de l'argent volé... @ConsumerSOS Pouvez-vous aider? J'ai appelé PC et ils m'ont carrément demandé "qu'est-ce que ça veut dire, piratage?"»

Shannon Cote, qui vit à Guelph en Ontario, s'est fait voler 90 000 points PC Optimum (d'une valeur de 90$) lorsqu'elle a fait migrer son compte vers le nouveau programme, a-t-elle affirmé au HuffPost Canada.

Elle a commencé à s'inquiéter au mois de février, lorsqu'elle a fait un achat à la caisse libre-service d'une succursale de Shoppers Drug Mart (la bannière de Pharmaprix au Canada anglais). Lorsqu'elle a demandé à recevoir son reçu par courriel, l'adresse qui est apparue appartenait à un étranger prénommé Henri. Puis, lorsqu'elle a essayé d'utiliser sa carte dans un magasin Zehr's (une chaîne de supermarchés affiliée au programme), elle a reçu un message d'erreur.

Le 21 février, lorsqu'elle a téléphoné à PC Optimum, on lui a répondu que deux autres personnes liées à son compte, Henri et David, avaient utilisé ses points. Un représentant du programme lui a également dit que la personne qui avait accédé à ses points avait aussi eu accès à 84 autres comptes.

On lui a assuré que la situation ferait l'objet d'une enquête et qu'on la contacterait au cours des jours suivants. Mais malgré plusieurs tentatives par courriel et via Twitter, elle n'a reçu une mise à jour que cette semaine. Entre temps, elle s'était fait voler d'autres points.

Mme Cote a envoyé une capture d'écran de son application au HuffPost Canada, qui montre que plusieurs achats ont été faits à partir du «téléphone de Peter». L'appareil a également été utilisé pour échanger 70 000 points le 3 mars.

Shannon Cote

Mme Cote a également affirmé avoir reçu un courriel confirmant que «Peter» avait été ajouté à son «Groupe PC Optimum», une option permettant à plusieurs membres d'une même famille de combiner leurs points. Mais elle dit n'avoir jamais ajouté cette personne.

Un représentant de PC Optimum aurait affirmé à la dame que quelqu'un avait dû pirater son compte Gmail. Mais Mme Cote ne sait pas comment cela aurait pu se produire, puisqu'elle doit entrer un code de vérification envoyé à son téléphone afin de se connecter.

Le représentant aurait aussi avoué que certaines failles de sécurité avaient eu lieu lors de la fusion des programmes PC Plus et Optimum.

«C'est plutôt inquiétant qu'autant de personnes aient été affectées», a déploré Mme Cote en entrevue avec le HuffPost Canada.

Des délais «inacceptables», avoue Loblaw

Dans un courriel au HuffPost Canada, Loblaw a assuré prendre «très sérieusement toute activité inhabituelle».

«Récemment, nous avons suspendu les comptes d'une très petite proportion de nos membres et nous leur avons demandé de réinitialiser leurs mots de passe», a expliqué Catherine Thomas, directrice des communications externes.

Ryan Remiorz/The Canadian Press
A Loblaws store is seen March 9, 2015 in Montreal.

Après l'échange entre le HuffPost Canada et Loblaw, Mme Cote a reçu un courriel de PC Optimum. Ses anciennes cartes ont été désactivées et un nouveau numéro de compte lui a été assigné. Elle a aussi récupéré les points qui avaient été volés, en plus d'un bonus de 50 000 points.

Plusieurs autres clients ayant vécu des expériences similaires qui avaient contacté CBC Newsont aussi récupéré leurs points, a rapporté le média jeudi.

Mme Thomas a reconnu que certains membres avaient dû composer avec des «délais inacceptables». «Notre équipe veille à aider chaque personne afin de protéger leur compte et de rétablir leurs points», a-t-elle assuré.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.