POLITIQUE
23/03/2018 12:10 EDT | Actualisé 23/03/2018 12:10 EDT

Objectif de réduction des GES: Québec encore confiant pour 2020

Isabelle Melançon croit toujours pouvoir atteindre l'objectif de réduction des émissions de gaz.

Benoit Tessier / Reuters

Québec réitère sa confiance dans son objectif de réduction des gaz à effet de serre, admet que pour y parvenir, il faudra des mesures plus musclées, mais n'est pas prêt à les annoncer tout de suite.

La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, a rencontré la presse, vendredi à Montréal, à l'occasion de la publication du bilan de mi-parcours du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Elle croit toujours pouvoir atteindre l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20 pour cent d'ici 2020 par rapport à 1990, bien que ces émissions n'avaient diminué que de 8,8 pour cent en 2015. Elle objecte que cette réduction de 8,8 pour cent doit être placée dans le contexte: la population a crû de 18 pour cent pendant cette période et le Produit intérieur brut a aussi crû de 60 pour cent.

La ministre admet toutefois qu'il faudra resserrer certaines mesures pour qu'elles donnent davantage de résultats et en adopter d'autres si l'on veut mieux faire.

Des avis lui ont été présentés par un comité-conseil sur les changements climatiques, touchant notamment les véhicules, le transport, le soutien aux municipalités, mais la ministre Melançon n'est pas prête à annoncer ces mesures encore. Il faudra notamment attendre la publication de la Politique sur la mobilité durable.