POLITIQUE
22/03/2018 18:06 EDT | Actualisé 22/03/2018 19:15 EDT

Les Appendices animeront les rassemblements de Québec solidaire

On en parle avec Jean-François Provençal.

«Si le Parti libéral, mettons, m'avait demandé de faire ça, je ne pense pas que j'aurais dit oui» - Jean-François Provençal (à gauche).
Kelly Jacob
«Si le Parti libéral, mettons, m'avait demandé de faire ça, je ne pense pas que j'aurais dit oui» - Jean-François Provençal (à gauche).

QUÉBEC – Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois sillonneront les routes du Québec pour répandre leur bonne nouvelle solidaire lors de grands rassemblements prévus à Sherbrooke (26 mars), Québec (11 avril), Rouyn-Noranda (24 avril) et Montréal (22 mai) avec des invités bien spéciaux.

Julien Corriveau et Jean-François Provençal, membres du groupe humoristique Les Appendices, ont accepté d'animer les quatre événements. Ils promettent d'ores et déjà des blagues à l'humour douteux et peut-être des références aux personnages qui les ont fait connaître au petit écran.

Le HuffPost Québec s'est entretenu avec Jean-François Provençal pour en savoir un peu plus sur son obsession avec Manon Massé en moto.

NOUVEAUTÉ

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!

HuffPost Québec: Tout d'abord, êtes-vous membres de Québec solidaire?

Jean-François Provençal: Pas pantoute. En fait, on avait invité Gabriel Nadeau-Dubois dans notre émission de fin d'année. Je pense qu'il apprécie beaucoup notre humour. Québec solidaire cherchait quelqu'un pour animer un peu les soirées de rassemblement, parce que ça peut virer dull longtemps. C'est quand même du monde qui fait des discours politiques, faque tsé, c'est un petit peu plate. Ils voulaient juste quelqu'un pour mettre de l'ambiance et préparer la table, rendre ça un peu moins beige que normal.

Sinon, ça aurait été quelqu'un qui n'est pas vraiment bon pour parler devant une foule et qui aurait fait : «Okééééé, prochain invité... on invite Gabriel Nadeau-Dubois!»

HPQc: Pourrait-on voir des personnages des Appendices lors des différents rassemblements?

JFP: Non, je ne pense pas qu'on va faire des personnages. Ça va vraiment être douteux. Je pense qu'on va faire des tounes entre les gens juste pour changer le mood un peu et permettre aux gens d'arrêter de réfléchir pendant cinq secondes, là.

Facebook/Mishel Mousteille

HPQc: ...et des blagues de «poreux» de la part de Julien Corriveau (l'interprète de Michel Mousteille)?

JFP: Peut-être!

HPQc: Pourquoi vous associez-vous publiquement à un parti politique?

JFP: Tsé, je ne suis pas le porte-parole officiel de Québec solidaire, mais je trouve que c'est un parti qui est le fun, que j'encourage et pour lequel j'ai toujours voté. Si t'écoutes les Appendices, tu te rends compte qu'on n'est pas du tout de droite. Les gens ne votent pas pour moi. Je suis juste là pour rendre leur soirée agréable.

Si le Parti libéral, mettons, m'avait demandé de faire ça, je ne pense pas que j'aurais dit oui. Je ne suis pas vraiment en accord avec ce qu'ils proposent.

Facebook/Québec solidaire
Québec solidaire a partagé cette photo après avoir révélé qu'elle irait au débat des chefs cet automne.

HPQc: Qui est ton porte-parole préféré: Gabriel Nadeau-Dubois ou Manon Massé?

JFP: C'est sûr que c'est Gabriel parce que je le connais un peu plus. Manon, je ne la connais pas vraiment, alors je ne peux pas me prononcer vraiment. La photo d'elle sur le bécyck à gaz, j'ai fait : «AH OUIN?» J'ai comme le goût d'en apprendre un peu plus sur elle.

HPQc: As-tu un souhait pour la tournée?

JFP: J'espère qu'on va aller dans un karaoké avec Manon.

HPQc: ...pour chanter quoi?

JFP: Du Paul Piché, les Cowboys fringants, les BB aussi. Puis boire une grosse Labatt.