NOUVELLES
22/03/2018 20:50 EDT | Actualisé 22/03/2018 20:50 EDT

Le fondateur de Toys «R» Us, Charles Lazarus, décède peu après la faillite du groupe

«Il y a eu beaucoup de moments difficiles pour Toys "R" Us»

Charles Lazarus, le fondateur de la chaîne de magasins de jouets Toys "R" Us, est décédé à 94 ans, une semaine après que son groupe a déposé le bilan, a annoncé celui-ci jeudi.

"Il y a eu beaucoup de moments difficiles pour Toys "R" Us ces dernières semaines mais aucun n'est plus triste que l'annonce aujourd'hui (jeudi) du décès de notre fondateur bien-aimé, Charles Lazarus", a indiqué le groupe dans une déclaration transmise à l'AFP.

Cheryl Chenet via Getty Images

Charles Lazarus n'exerçait plus depuis de nombreuses années la direction du groupe qu'il avait crée en 1948. Parti d'un petit magasin, il en avait fait l'un des plus grands noms du secteur dans le monde.

"Il était le père du jouet", a déclaré Michael Goldstein, qui lui avait succédé à la tête du groupe, à la chaîne de télévision CNN. "Il connaissait et aimait les jouets et aimait les enfants qui venaient dans ses magasins. Son visage s'éclairait quand il regardait les enfants jouer", a-t-il ajouté.

Toys "R" Us a annoncé la semaine dernière qu'il allait fermer ses 735 magasins restants aux Etats-Unis avec la suppression de 33 000 emplois à la clé.

Le groupe a connu une longue descente aux enfers après son rachat par endettement (LBO) en 2005 par les fonds Bain capital et KKR. Il n'a pas su répondre à la concurrence des distributeurs en ligne comme Amazon et au changement des habitudes des consommateurs.

Le groupe MGA Entertainment, qui commercialise les poupées Bratz et les jouets Little Tikes, et d'autres investisseurs ont lancé une campagne de financement participatif après avoir eux-mêmes offert 200 millions de dollars pour permettre à certains magasins du groupe de rester ouverts. Mais ils doivent encore réunir plus de quatre fois ce montant ce qui leur permettrait de racheter certains actifs dans le cadre du processus de faillite.

"S'il n'y avait pas de Toys "R" Us, je pense qu'il n'y aurait pas de jouets", a affirmé le milliardaire Isaac Larian, PDG de MGA Entertainment.

Amy Walter, une porte-parole de Toys "R" Us, a indiqué à l'AFP qu'elle était au courant de ce mouvement de soutien mais que le groupe ne souhaitait pas faire de commentaire.