POLITIQUE
22/03/2018 17:14 EDT | Actualisé 22/03/2018 17:14 EDT

Le coût des « tickets » augmente à Montréal

Se stationner dans un espace pour personnes handicapées coûtera 300$.

Olivier Robichaud

Le stationnement délinquant coûtera désormais plus cher à Montréal. La valeur des constats d'infraction augmente, passant du simple au double dans certains cas.

La Ville avait déjà annoncé en janvier que les amendes imposées pour les infractions municipales seraient revues à la hausse. Cette hausse est tombée aujourd'hui: 100% d'augmentation pour ceux qui se stationnent dans une case réservée aux personnes handicapées, ce qui fait passer la facture de 149$ à 300$.

«Les personnes en situation de handicap font face, au quotidien, à d'importants défis de mobilité. Le respect des zones qui leur sont réservées est d'autant plus primordial. En haussant le coût des amendes remises, nous souhaitons renforcer leur effet dissuasif», affirme Éric Alan Caldwell, responsable du transport au sein du comité exécutif.

Se stationner en double ou gêner la circulation coûtera désormais 60$ plutôt que 40$. D'autres types d'infractions passent de 40$ à 49$.

«Les automobilistes qui gênent la circulation en se stationnant en double sur les artères, particulièrement à l'heure de pointe, causent régulièrement d'importants bouchons de circulation. Nous désirons envoyer un message clair à l'effet que ces comportements nuisent à la fluidité, en plus d'avoir des impacts collectifs non négligeables, et qu'ils doivent être éliminés», ajoute M. Caldwell.

Rappelons que la Ville souhaite engranger 27,2 M$ de plus que l'an dernier en amendes liées à la circulation et au stationnement, pour un total de 186 M$. L'administration Plante affirme toutefois avoir mis fin aux «bonis Denis», des primes de performance qui tenaient notamment compte du nombre de contraventions émises.