POLITIQUE
21/03/2018 12:14 EDT | Actualisé 21/03/2018 12:19 EDT

Trudeau croit que la conclusion d'un nouvel ALÉNA est «éminemment possible»

Un élan d'optimisme!

Justin Trudeau lors d'une visite d'une usine ArcelorMittal Dofasco à Hamilton.
Mark Blinch / Reuters
Justin Trudeau lors d'une visite d'une usine ArcelorMittal Dofasco à Hamilton.

Justin Trudeau croit que la conclusion d'un nouvel Accord de libre-échange nord-américain est «éminemment possible».

Le premier ministre a eu cet élan d'optimisme, mercredi, alors que l'ambassadeur canadien aux États-Unis, David MacNaughton, évoquait mardi des progrès substantiels réalisés au cours des derniers jours dans les négociations pour renouveler l'ALÉNA, notamment sur le contenu américain dans les véhicules automobiles. L'ambassadeur estime par ailleurs que le ton général des pourparlers est maintenant plus chaleureux.

M. MacNaughton laisse entendre qu'un accord pourrait être conclu le mois prochain, comme le souhaitent depuis toujours les Américains. Des élections sont prévues au Mexique en juillet et aux États-Unis en novembre.

M. Trudeau a indiqué mercredi qu'il était parfaitement conscient de ces échéanciers, et que son gouvernement travaillait d'arrache-pied pour parvenir à un bon accord.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, doit par ailleurs commenter la tournure des négociations mercredi, au premier jour de son témoignage devant un comité au Congrès américain.

Voir aussi: