NOUVELLES
21/03/2018 05:47 EDT | Actualisé 21/03/2018 05:49 EDT

Importation de cocaïne en Australie: Mélina Roberge décrit son rôle en cour

Servir de façade. Et avoir l'air d'être en vacances.

FACEBOOK

L'une des Québécoises qui ont importé en Australie une cargaison de cocaïne valant 16 millions $ par bateau de croisière en 2016 a déclaré mercredi au tribunal à Sydney que ses seuls rôles dans l'opération de contrebande ont été de servir de façade et d'afficher une atmosphère de vacances.

Mélina Roberge, âgée de 24 ans, a fait cette déclaration lors des audiences sur peine. Le mois dernier, elle devait subir son procès sous des accusations de tentative d'importation d'une quantité commerciale de cocaïne en Australie, mais elle a décidé de plaider coupable.

Elle a déclaré au tribunal mercredi qu'elle avait d'abord refusé la demande de celui qu'elle a appelé son «sugar daddy» de transporter de la cocaïne dans ses bagages. Elle a par la suite accepté lorsqu'on lui a offert une croisière gratuite.

Lors de son témoignage, Mme Roberge s'est ensuite mise à pleurer lorsqu'elle a dit qu'elle n'avait pas songé aux conséquences de ses gestes. Elle a dit avoir rencontré en prison à Sydney des femmes aux prises avec une dépendance aux drogues et qu'elle ne voulait pas devenir comme elles.

Son avocat, Avni Djemal, a ajouté que Mme Roberge est jeune et naïve et qu'elle n'a joué aucun rôle pour trafiquer la cocaïne.

Pour sa part, le procureur Tom Muir a soutenu devant le tribunal que Mélina Roberge savait fort bien ce qu'elle faisait et qu'elle avait voulu nourrir le mode de vie qu'elle aimait.

L'autre Québécoise impliquée dans cette affaire, Isabelle Lagacé, âgée de 30 ans, a été condamnée en novembre dernier à sept ans et six mois d'emprisonnement. Elle avait précédemment dit au tribunal qu'elle s'était impliquée dans la contrebande afin de toucher une somme d'argent qui lui aurait permis de rembourser une dette.

Un autre Québécois, André Tamine, âgé de 65 ans, recevra sa sentence en octobre prochain.

Les trois Québécois ont transporté 95 kilogrammes de cocaïne lors d'une croisière de sept semaines partie de Grande-Bretagne. Le navire MS Sea Princess a fait des escales aux États-Unis, aux Bermudes, en Colombie, au Panama, en Équateur, au Pérou et au Chili avant de traverser le Pacifique et d'arriver en Australie en août 2016.