NOUVELLES
21/03/2018 19:06 EDT | Actualisé 21/03/2018 19:06 EDT

Grève générale illimitée de chauffeurs d'autobus d'écoliers le 9 avril

Environ 6500 élèves risquent d'être touchés.

jhorrocks via Getty Images

Environ 6500 élèves risquent d'être touchés par une grève générale illimitée des chauffeurs d'autobus d'écoliers, membres du Syndicat des Teamsters, affilié à la FTQ, à compter du 9 avril.

Les commissions scolaires touchées, en tout ou en partie, sont Marie-Victorin, des Grandes-Seigneuries, des Trois-Lacs, la Commission scolaire de Montréal et Lester B. Pearson, toutes situées dans les régions de Montréal et de la Montérégie.

La grève commencerait le 9 ou le 10 avril, selon le cas.

«Il y a toujours possibilité qu'il y ait une entente de dernière minute, mais, au moment où on se parle, on ne se dirige pas vers ça», a avoué Stéphane Lacroix, directeur des communications et des affaires publiques au Syndicat des Teamsters, au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne, mercredi.

D'ici là, les négociations se poursuivent, mais M. Lacroix rapporte qu'elles avancent à pas de tortue.

«Il y a une ou deux rencontres (de négociation) prévues avec les transporteurs scolaires, cependant ça n'avance tellement pas qu'on a très peu d'espoir qu'il y ait déblocage des négos. Et on pense que la grève, malheureusement, va être déclenchée malgré tout les 9 et 10 avril prochain.»

Le principal point en litige est la rémunération de ces chauffeurs d'autobus qui, en plus, ont un horaire brisé. Ceux-ci gagnent environ 20 000 $ par année, a rapporté M. Lacroix.

Le Syndicat des Teamsters, affilié à la FTQ, prévoit des grèves chez d'autres transporteurs scolaires «au cours des prochaines semaines».

Ces chauffeurs d'autobus d'écoliers travaillent pour des transporteurs privés, qui signent des contrats avec les commissions scolaires. Ces dernières reçoivent une subvention gouvernementale pour dispenser le service.