POLITIQUE
21/03/2018 19:50 EDT | Actualisé 21/03/2018 19:50 EDT

Assurance parentale: Québec offrira 10 jours de congés payés aux parents

Le but du gouvernement consiste à donner plus de temps et de flexibilité à ceux qui ont choisi d'avoir des enfants.

supersizer via Getty Images

Les parents de jeunes enfants pourront bientôt se constituer une banque de 10 jours de congés payés à utiliser à leur guise, selon ce qu'a appris La Presse canadienne mercredi de source sûre.

Il s'agit de l'une des deux mesures-phares incluses dans le projet de loi que devrait déposer jeudi le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais.

Le ministre avait promis depuis longtemps une refonte du Régime québécois d'assurance parentale (RQAP), dans le but de faciliter une meilleure conciliation travail-famille.

L'autre mesure à surveiller dans le projet de loi, déjà rendue publique par le premier ministre Philippe Couillard en février, sera la possibilité offerte aux jeunes mamans et papas d'étaler sur deux ans leur congé parental, après entente avec l'employeur.

Le but du gouvernement consiste à donner plus de temps et de flexibilité à ceux qui ont choisi d'avoir des enfants, surtout durant les premières années suivant la naissance du bébé.

Québec est d'avis qu'une banque de congés payés de 10 jours contribuera certainement à faciliter la vie des parents, souvent obligés de s'absenter du travail parce que leur enfant est malade.

Les parents auront trois ans pour écouler leur banque, limitant ainsi une perte de revenus éventuelle lorsqu'ils doivent s'absenter du travail.

La banque de 10 jours sera à la disposition du père ou de la mère, qui n'aura pas à obtenir l'autorisation de son employeur pour s'absenter.

Le projet de loi permettra un congé parental pouvant durer un an, en continu ou réparti sur deux ans.

Si, par exemple, une femme décide de prendre une année complète de congé de maternité, elle devra soustraire une dizaine de jours pour constituer sa banque.

Une autre qui choisirait de prendre un congé de maternité de six mois pourra retourner au travail en sachant qu'elle a à sa disposition une dizaine de jours en banque, au besoin.

Il reste peu de temps au gouvernement pour adopter ce projet de loi avant l'ajournement de la mi-juin.

Le nombre total de semaines de congé parental autorisé n'augmentera pas, et le pourcentage du salaire versé ne changera pas non plus.

Le RQAP prévoit 18 semaines pour la mère, à 70 pour cent de son salaire, et cinq semaines pour le père, aussi à 70 pour cent de son salaire.

Les deux conjoints disposent ensuite de sept semaines à 70 pour cent du salaire et de 25 semaines à 55 pour cent, qu'ils peuvent se partager comme ils l'entendent.

Entré en vigueur le 1er janvier 2006, le Régime québécois d'assurance parentale est financé à partir de cotisations des employeurs et de montants perçus sur le salaire des travailleurs.Près de 100 000 parents québécois se prévalent chaque année de congés parentaux financés par le RQAP.

VOIR AUSSI: