NOUVELLES
20/03/2018 12:21 EDT | Actualisé 20/03/2018 23:01 EDT

Vivendi cède sa participation dans Ubisoft et Teachers' en rachète une partie

MONTRÉAL — Le conglomérat Vivendi a annoncé mardi s'être entendu avec Ubisoft pour céder la totalité de sa participation de 27,3 pour cent dans le géant français du jeu vidéo, acquise au cours des trois dernières années.

L'entente, qui met fin à un conflit acrimonieux sur le contrôle d'Ubisoft, prévoit que Vivendi n'achètera pas d'action Ubisoft pendant une période de cinq ans.

La transaction verra deux nouveaux investisseurs entrer au capital d'Ubisoft à long terme, soit le régime de retraite des enseignants de l'Ontario (Teachers) et la multinationale chinoise Tecent, a précisé Ubisoft. Au terme de l'opération, ces actionnaires à long terme détiendront respectivement 3,4 pour cent et 5,0 pour cent du capital d'Ubisoft.

En outre, Ubisoft profitera de l'opération pour racheter jusqu'à 8,1 pour cent de ses actions auprès de Vivendi. Guillemot Brothers mettra la main sur une participation supplémentaire de 2,7 pour cent du capital d'Ubisoft et en détiendra dorénavant 15,6 pour cent, ainsi que 19,4 pour cent des droits de vote. La famille Guillemot détiendra au total 18,5 pour cent du capital d'Ubisoft et 24,6 pour cent des droits de vote, en tenant compte des actions que détiennent ses membres à titre individuel.

Le reste de la participation de Vivendi fera l'objet d'un placement privé accéléré auprès d'investisseurs institutionnels non identifiés.

L'investissement de Teachers a été évalué par Ubisoft à 250 millions d'euros (environ 403 millions $ CAN), ce qui lui permet d'obtenir environ 3,8 millions d'actions au coût unitaire de 66 euros. Les 5,6 millions d'actions acquises par Tencent l'ont été au même prix.

L'entrée au capital de Tencent s'accompagne de la signature d'un partenariat stratégique visant à accroître la portée des franchises d'Ubisoft en Chine dans les années à venir, a ajouté Ubisoft.

«L'évolution de notre actionnariat est une excellente nouvelle pour Ubisoft», a déclaré dans un communiqué le président directeur général d'Ubisoft, Yves Guillemot. «L'entrée au capital de deux nouveaux actionnaires long terme témoigne de leur confiance dans notre potentiel de création de valeur et le rachat d'actions par Ubisoft aura un impact relutif pour l'ensemble des actionnaires.»

Ubisoft, présent au Québec depuis déjà 20 ans, a inauguré en février un nouveau studio à Saguenay—Lac-Saint-Jean, qui compte actuellement une vingtaine d'employés.

La stratégie de croissance québécoise du géant français prévoit des investissements totalisant 780 millions $ d'ici 2027, dans le but d'embaucher 1000 employés — un processus qui a déjà débuté.

Ubisoft compte déjà quelque 3600 employés à Montréal et Québec, et prévoit embaucher 675 personnes de plus dans la métropole et 200 autres dans la Vieille-Capitale.