POLITIQUE
20/03/2018 12:06 EDT | Actualisé 20/03/2018 12:23 EDT

Un nouveau plan pour redonner au parc La Fontaine son lustre d'antan

Le plan propose d'importantes rénovations et la piétonnisation des rues qui le traversent.

Ville de Montréal

Le parc La Fontaine s'apprête à recevoir une importante cure de rajeunissement. Un projet qui comprend la mise en valeur de ses principaux attraits, mais aussi la piétonnisation des rues qui le traversent.

Le plan directeur pour le parc La Fontaine sera présenté mardi soir par la Ville de Montréal. Dans un document consulté par le HuffPost Québec, on note que l'administration Plante souhaite laisser une large place aux piétons en ramenant les «trottoirs boulevards».

Ces trottoirs formeraient un parcours uniformisé qui ceinturerait le parc. Ils entraîneraient également la fermeture des avenues Calixa-Lavallée et Émile-Duployé à la circulation automobile. Ces deux axes deviendraient de «grandes promenades intérieures» pour les usagers.

La piste cyclable qui longe l'avenue du Parc-La Fontaine, à l'intérieur du parc, serait également déplacée dans l'emprise de cette rue. Du coup, l'aménagement de l'avenue sera revu de fond en comble.

Selon la Ville, les différents aménagements feraient perdre des cases de stationnement, tant sur le réseau routier qu'au Centre culturel Calixa-Lavallée.

«Le parc La Fontaine est devenu, au fil des décennies, un parc identitaire pour Montréal, mais il doit maintenant se refaire une beauté. C'est à l'aide du Plan directeur, un exercice de vision et de planification à long terme, que nous serons en mesure de réaliser les actions concertées, pérennes et adaptées aux besoins du milieu qui s'imposent», affirme la mairesse Valérie Plante.

L'ensemble des changements prévus dans le parc La Fontaine se ferait en plusieurs étapes, sur un horizon de 15 ans. En ce qui concerne la circulation, la piste cyclable sera d'abord déplacée dans le cadre d'un projet temporaire d'ici 5 ans. Les avenues Calixa-Lavallée et du Parc-La Fontaine seraient ensuite réaménagées d'ici 2028, et l'avenue Émile-Duployé subira le même sort d'ici 2033.

Revitaliser des infrastructures désuètes

En même temps, la Ville souhaite également remettre en valeur certaines structures qui ont manqué d'amour au cours des dernières années. La fontaine, dont les jets sont loin d'offrir le spectacle visuel d'antan, sera notamment réparée. La bande pavée qui ceinture les bassins sera aussi conservée afin de préserver son caractère unique.

«Le contour construit des bassins du parc La Fontaine fait partie de son image. Cette ligne qui ceinture les bassins le distingue d'entre tous les parcs du réseau des grands parcs», lit-on dans le document.

La Ville souhaite aussi favoriser l'appropriation de ces bassins en encourageant les activités physiques. Entre autres, la patinoire installée en hiver sera réfrigérée afin d'augmenter la période d'utilisation.

L'administration Plante veut également ramener une activité aujourd'hui disparue du parc La Fontaine, soit la promenade nautique.

Rappelons également que la Ville doit présenter un nouveau projet pour reconstruire le théâtre de Verdure, fermé depuis quelques années à cause de sa désuétude. Dans le document qui sera présenté mardi soir, on apprend notamment que la Ville veut y installer un écrin plutôt qu'un écran, favorisant ainsi les vues sur le bassin et la fontaine.

Le théâtre de Verdure devrait rouvrir ses portes d'ici 2021.

Parmi ses autres projets, la Ville souhaite également construire une terrasse-bistro près du chalet-restaurant. Elle veut aussi réaménager l'îlot est en s'inspirant des plans originaux, dessinés il y a plus de 100 ans.

​​​​​​​

Galerie photoLes 9 projets à surveiller à Montréal en 2018 Voyez les images