NOUVELLES
20/03/2018 09:36 EDT | Actualisé 20/03/2018 09:40 EDT

Syrie: neuf civils tués dans un raid aérien sur un camp informel (OSDH)

Au moins neuf civils, dont quatre enfants, ont été tués mardi dans un raid aérien qui a touché un camp de déplacés informel à Idleb, province du nord-ouest de la Syrie où le régime mène une offensive, a rapporté une ONG.

Appuyé par son allié russe, le régime de Bachar al-Assad a lancé en décembre une opération dans la province d'Idleb, contrôlée en grande partie par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, dominé par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda.

"Neuf civils, dont quatre enfants, principalement des membres d'une même famille, ont été tués dans une frappe aérienne qui a visé un camp informel", dans les environs du village de Hass, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ce camp, dans le sud de la province d'Idleb, accueillait des déplacés ayant fui les violences et l'avancée du régime dans la province voisine de Hama, selon l'OSDH, qui n'est pas en mesure de préciser si le raid a été mené par le régime ou son allié russe.

Un correspondant de l'AFP a filmé un véhicule calciné ainsi que plusieurs tentes de fortune réduites en un amas de toiles déchiquetées. Sur le sol gisaient tapis, matelas, et autres objets ménagers.

A la faveur de son offensive dans la province d'Idleb, le régime a reconquis un aéroport militaire stratégique et plusieurs localités dans le sud-ouest de la province.

Cette province est normalement une des quatre zones de désescalade instaurées en Syrie pour obtenir une trêve dans les combats, mais cette initiative a eu des résultats plus que mitigés.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations pacifiques par le régime, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Il a fait plus de 350.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

ohk/tgg/nbz/vl