NOUVELLES
20/03/2018 01:30 EDT | Actualisé 20/03/2018 01:40 EDT

Syrie: 36 combattants prorégime tués dans une attaque de l'EI à Damas (OSDH)

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté mardi la mort de dizaines de combattants du régime syrien dans un quartier du sud de Damas lors d'une attaque nocturne surprise des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Le régime n'a pour l'heure pas réagi à l'information donnée par l'Observatoire, qui n'était par ailleurs pas en mesure de fournir de bilan dans les rangs des jihadistes.

"L'EI a pris le contrôle total de Qadam et 36 membres des forces du régime et combattants alliés ont été tués", a indiqué l'OSDH, faisant état de dizaines d'autres combattants blessés, capturés ou dont le sort reste inconnu.

Les jihadistes ont mené l'assaut depuis des positions sous leur contrôle dans le quartier adjacent de Hajar al-Aswad, a précisé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Selon lui, le régime envoie des renforts autour de Qadam "pour reprendre le contrôle" du quartier.

L'EI avait assuré dans un communiqué publié tard lundi avoir pris le contrôle de la majeure partie du district, ayant abrité pendant plusieurs années des groupes rebelles islamistes et des jihadistes, notamment l'EI.

La semaine dernière, plusieurs centaines de combattants islamistes et jihadistes, ainsi que leurs familles, ont été évacués de Qadam à l'issue d'un accord entre le régime et le groupe Hayat Tahrir al-Cham, organisation jihadiste dominée par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda.

La majorité ont été évacués vers la région d'Idleb (nord-ouest), la seule à échapper entièrement au contrôle du régime.

A l'est de la capitale, le régime et ses alliés tentent actuellement de prendre le contrôle des dernières poches rebelles aux portes de Damas.

lar-mjg/nbz/mer