NOUVELLES
20/03/2018 09:03 EDT | Actualisé 20/03/2018 09:20 EDT

Cisjordanie: opération de déminage sur un site du baptême de Jésus

Des experts israéliens et étrangers ont commencé à désamorcer des milliers de mines et engins explosifs disséminés depuis 1967 dans un des sites les plus sacrés du christianisme en Cisjordanie occupée, a annoncé mardi le ministère israélien de la Défense.

Les travaux ont débuté cette semaine à Qasr al-Yahoud, sur la rive occidentale du Jourdain, un des deux sites présumés où selon la tradition chrétienne Jésus a été baptisé par son cousin Jean-Baptiste.

Ces mines et engins explosifs ont été posés durant la guerre israélo-arabe de juin 1967. A la suite de ce conflit, Israël a occupé la Cisjordanie.

L'ONG internationale Halo Trust, spécialisée dans le déminage, participe aux travaux, qui sont menés sur une superficie d'environ un million de m².

Halo Trust estime à 2.600 le nombre de mines antipersonnel et antichars qui se trouveraient à Qasr al-Yahoud. Les travaux devraient durer deux ans et coûter environ 1,5 million de dollars, selon l'ONG.

"Certains de ces mines et engins explosifs sont israéliens, d'autres jordaniens, quant aux autres nous en connaîtrons l'origine lorsque nous les aurons trouvés", a affirmé à l'AFP une porte-parole du ministère de la Défense Arielle Hefez.

Tous les ans, 400.000 pèlerins se rendent sur une petite section déminée du site sacré de Qasr al-Yahoud, sous contrôle militaire israélien et partiellement accessible au public.

"C'est le siège d'anciennes églises et monastères, que l'on ne pouvait pas visiter pour des raisons de sécurité depuis près de 50 ans", affirme sur son site internet Halo Trust.

Le ministère israélien de la Défense a indiqué que le site abrite des églises de huit différentes obédiences chrétiennes. Selon Halo Trust, les travaux de déminage avaient pu démarrer après l'approbation d'Israël, des Palestiniens et des différentes Églises.

"Une fois les travaux finis (...), les terrains des églises seront restitués et les visiteurs pourront de nouveau visiter ces sites saints", a assuré le ministère.

Un autre site du côté oriental du Jourdain à Wadi Kharrar, en Jordanie, est aussi vénéré comme étant le lieu du baptême de Jésus.

scw/jlr/mib/feb