NOUVELLES
19/03/2018 14:59 EDT | Actualisé 19/03/2018 14:59 EDT

Les policiers de Québec mettent les commerçants en garde contre une fraude répandue

Les fraudeurs achètent des biens de grande valeur avec des cartes de crédit frauduleuses.

martin-dm via Getty Images

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avise les commerçants de la région d'une fraude téléphonique ou d'une cyberfraude avec carte de crédit de plus en plus répandue.

Pour arriver à leurs fins, les suspects appellent un commerçant ou lui envoient un courriel et effectuent une transaction d'objets dispendieux, comme des spas, des vélos de grande valeur, des objets d'art, du matériel de serre hydroponique, des métaux précieux, des souliers ou des bottes, etc.

Ils se servent d'une ou plusieurs cartes de crédit frauduleuses afin de payer la marchandise. Un livreur est par la suite recruté sur des sites de petites annonces afin de livrer les objets, la plupart du temps dans la région de Montréal.

«Lorsque le livreur arrive à l'adresse prévue, les fraudeurs demandent à ce dernier de se diriger plutôt vers un stationnement public où ils transfèrent la marchandise dans un autre véhicule pour ensuite quitter les lieux. De façon générale, les commerçants lésés réalisent que la transaction a été frauduleuse quelques jours plus tard», indique le SPVQ dans un communiqué.

Les commerçants doivent absorber les pertes en cas de fraude dans de tels cas. Ces derniers peuvent consulter leurs fournisseurs de terminaux de point de vente (TPV) pour s'informer de leur protection vis-à-vis de telles escroqueries.