POLITIQUE
19/03/2018 15:50 EDT | Actualisé 19/03/2018 15:52 EDT

Le Canada se penche sur une fuite de renseignements personnels chez Facebook

Le Commissaire à la protection de la vie privée du Canada entrera en contact avec Facebook afin de savoir si des renseignements personnels de Canadiens ont pu être compromis.

Le Commissaire à la protection de la vie privée du Canada se dit préoccupé par la possibilité que des renseignements personnels d'utilisateurs Facebook puissent ensuite servir à des partis politiques.

Daniel Therrien a indiqué que son bureau entrera en contact avec Facebook afin de savoir si des renseignements personnels de Canadiens ont pu être compromis lors d'une importante fuite de données impliquant cette plateforme de média social largement utilisée.

M. Therrien a aussi offert l'aide de son bureau à l'enquête déjà amorcée dans cette affaire par son homologue au Royaume-Uni. Les députés britanniques ont demandé au dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, de venir témoigner en comité parlementaire. Le Parlement européen a aussi annoncé lundi qu'il mènera une enquête.

C'est un expert canadien, Christopher Wylie, qui a dévoilé récemment aux médias cette fuite chez Facebook. M. Wylie soutient que la firme d'analyse de données qu'il avait fondée a permis à l'équipe de campagne de Donald Trump aux États-Unis de mettre à profit les renseignements personnels d'utilisateurs de Facebook.

Le New York Times et The Observer à Londres soutiennent que l'équipe Trump avait demandé à la firme Cambridge Analytica de prélever des renseignements personnels des profils Facebook de plus de 50 millions d'utilisateurs.

Dans une entrevue au réseau NBC, lundi, M. Wylie a expliqué qu'en capturant les canaux d'information des utilisateurs Facebook, Cambridge Analytica voulait miser sur «les vulnérabilités psychologiques des gens» et leur créer sur mesure «une toile de désinformation en ligne».

M. Therrien estime que ces informations soulèvent de graves préoccupations, et que les réponses offertes par Facebook permettront de déterminer, s'il y a lieu, les prochaines étapes à suivre dans cette affaire.