NOUVELLES
18/03/2018 10:51 EDT | Actualisé 18/03/2018 10:51 EDT

Le Canada établit un record en récoltant 28 médailles aux Jeux paralympiques

L'objectif était de ramener 17 médailles au pays.

Handout . / Reuters

Après que l'équipe de curling canadienne eut encaissé une défaite crève-coeur en demi-finales du tournoi paralympique, le joueur de hockey Billy Bridges les attendait au village des athlètes.

«Billy m'a donné une tape dans le dos et m'a dit: 'Vous devez y retourner demain et nous obtenir cette médaille', pour Équipe Canada, a raconté le skip Mark Ideson, qui a grimpé sur la troisième marche du podium dans cette discipline. Et ça m'a permis de tout remettre en perspective. Donc, samedi, nous avons joué pour le Canada.»

La délégation canadienne, formée de 55 athlètes, s'était fixé un objectif conservateur de 17 médailles aux Jeux de Pyeongchang, soit une de plus qu'à Sotchi il y a quatre ans.

Mais les Canadiens ont surpassé les attentes plusieurs jours avant la conclusion des jeux sans jamais s'y attarder, et leurs 28 médailles ont pulvérisé le record précédent de 19 établi aux Jeux de Vancouver en 2010.

Les athlètes ont attribué la performance du Canada à l'esprit d'équipe, et au noyau de jeunes athlètes très talentueux.

«Nous n'avons pas connu de mauvaise journée, nous étions toujours menaçants, a dit Mark Arendz, dont les six médailles en biathlon et en ski de fond lui ont permis d'être le porte-drapeau lors de la cérémonie de clôture des jeux dimanche. Nous avons trouvé notre rythme et n'avons jamais ralenti, et ce n'est pas seulement nous à la montagne, mais tout le monde au sein d'Équipe Canada a mis l'épaule à la roue.»

Ces 28 médailles ont permis au Canada de terminer deuxième au classement derrière les États-Unis (36). En termes de médailles d'or, le Canada, avec huit, a fini troisième, derrière les Américains (13) et les Athlètes paralympiques de Russie, qui en ont récolté huit, mais qui en comptaient plus d'argent que les représentants de l'unifolié.

L'équipe canadienne de disciplines nordiques — le biathlon et le ski de fond — a donné le ton à cette récolte historique en obtenant 16 médailles.

«Il n'y a rien de surprenant pour nous, mais ç'a absolument tout pris, et c'est ce qu'il faut faire aux Jeux paralympiques, c'est-à-dire atteindre un sommet de performance au bon moment et tirer le maximum de tes effectifs, a évoqué Brian McKeever, qui a décroché trois disques dorés, en plus d'une médaille de bronze au relais dimanche. Nous y sommes parvenus, et avons offert un bel effort d'équipe. Le travail d'équipe, c'était la clé.»

La performance de l'équipe paralympique survient un mois après que le Canada eut réalisé sa meilleure performance de l'histoire aux Jeux olympiques avec un total de 29 médailles.

«Ça nous a motivés, a admis Arendz. J'adore regarder les Jeux olympiques. Ça permet de nous mettre dans l'ambiance, et après la cérémonie de clôture des Jeux olympiques, on se dit tous: 'Oh, wow, maintenant c'est à mon tour'.»

L'équipe olympique canadienne a remis le témoin, et l'équipe paralympique l'a saisi sans hésitation.

«Après les Jeux olympiques, nous devons toujours composer avec la pression de ce que nos collègues de l'équipe olympique ont accompli, a résumé le chef de mission canadien Todd Nicholson. Ils ont ouvert la voie, ce qui nous a permis de créer l'ambiance nécessaire pour connaître du succès.»

Les Jeux de Pyeongchang ont établi de nombreux records, notamment au niveau des ventes de billets pour des Jeux d'hiver. Les organisateurs ont indiqué avoir vendu 345 000 billets, soit un excédent de 157 pour cent par rapport à leur objectif initial de 220 000.

Un nombre record de 48 pays et 567 athlètes — les marques précédentes étaient de 45 pays et 547 athlètes — ont pris part à 80 épreuves, soit huit de plus qu'à Sotchi.