POLITIQUE
16/03/2018 13:48 EDT | Actualisé 16/03/2018 16:33 EDT

Québec cède officiellement à Montréal les pleins pouvoirs en matière d’habitation

Les budgets et les responsabilités passent à la métropole dans le cadre de l’entente «Réflexe Montréal».

Lise Thériault, Valérie Plante et Martin Coiteux.
Olivier Robichaud
Lise Thériault, Valérie Plante et Martin Coiteux.

MONTRÉAL - C'est officiel: Montréal a désormais les coudées franches pour faire ce qu'elle veut en matière d'habitation. Trois programmes provinciaux, avec les budgets afférents, passent sous l'égide de la métropole.

La mise en oeuvre de l'entente «Réflexe Montréal», signée en 2016, est donc bien entamée. Ce sont 93,7 millions $ qui passent à la métropole pour l'année financière 2017-2018. Avec cette somme, Montréal aura la responsabilité de financer le logement social, les rénovations domiciliaires et les adaptations pour certaines clientèles comme les personnes à mobilité réduite.

Mais la Ville disposera d'une somme bien plus importante au cours des 12 prochains mois, puisque le budget 2018-2019 sera adopté le 27 mars. Selon la ministre responsable de l'habitation, Lise Thériault, l'enveloppe 2018-2019 en habitation sera envoyée à la Ville dans les semaines suivant l'adoption du budget.

«En clair, ce que ça veut dire, c'est que ce n'est pas le gouvernement du Québec qui va décider des programmes d'habitation pour Montréal. Montréal aura son propre programme, en accord avec sa propre réalité», affirme le ministre des Affaires municipales et ministre responsable de la métropole, Martin Coiteux.

M. Coiteux a signé les autorisations nécessaires à ce transfert à Montréal vendredi, en compagnie de Mme Thériault et de la mairesse Valérie Plante.

Des critères à déterminer

Les trois programmes transférés à la métropole sont AccèsLogis Québec, Rénovation Québec et le programme d'adaptation à domicile. Selon Mme Plante, les critères d'évaluation pour les nouveaux programmes montréalais restent à déterminer. La mairesse souhaite y inscrire les priorités de la métropole.

Rappelons que Mme Plante et Projet Montréal ont promis de créer 12 000 logements sociaux au cours de leur mandat. Ces logements seront financés par le nouvel AccèsLogis Montréal.

Québec continuera de gérer le parc d'habitations à loyer modique (HLM) et le programme de supplément au loyer.

22 M$ de plus pour des projets immédiats

Québec a également annoncé qu'une subvention supplémentaire de 22 M$ sera versée à la Ville de Montréal afin qu'elle puisse financer des projets qui sont entièrement ficelés et qui ne demandent qu'une somme d'argent pour démarrer.

Vendredi, Mme Plante n'était pas en mesure de préciser le nombre d'unités d'habitation qui pourront ainsi être financés.

Ce qui est intéressant, c'est qu'avec les nouveaux pouvoirs qui nous sont accordés, on peut mieux décider des besoins et des critères à mettre de l'avantValérie Plante

«Ça va dépendre des programmes, ça va dépendre des critères. Ce qui est intéressant, c'est qu'avec les nouveaux pouvoirs qui nous sont accordés, on peut mieux décider des besoins et des critères à mettre de l'avant», dit-elle.

Un modèle pour d'autres villes

Selon la ministre Thériault, le modèle du «Réflexe Montréal» pourra être étendu à d'autres villes qui souhaitent rapatrier certains pouvoirs, notamment en matière d'habitation. Cette possibilité se limiterait à la quinzaine de municipalités qui comptent plus de 75 000 habitants.

Soulignons que Montréal était déjà «mandataire» du programme AccèsLogis, c'est-à-dire qu'elle avait la responsabilité de distribuer les montants pour le logement social en fonction des critères et des priorités du gouvernement. Deux autres municipalités sont également mandataires, soit Québec et Gatineau.

Contacté par le HuffPost Québec, le maire de Laval Marc Demers signale son intention de se prévaloir de cette opportunité.

«C'est une avenue qui nous intéresse beaucoup. [...] Qui connaît mieux les particularités du territoire que les municipalités?», lance-t-il.

​​​​​​​

Galerie photoLes 9 projets à surveiller à Montréal en 2018 Voyez les images