POLITIQUE
16/03/2018 18:09 EDT | Actualisé 16/03/2018 18:09 EDT

Couillard mise sur le projet de tramway à Québec pour se faire réélire

La CAQ fera connaître sa position sur le sujet lundi.

QUÉBEC – Les libéraux ne s'en cachent pas : ils mettent tout leur poids derrière le nouveau projet structurant de transport en commun à Québec. Une mesure qui, à leur avis, va les différencier de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui raflerait presque toute la région selon les derniers sondages.

En plus du premier ministre Philippe Couillard, de nombreux ministres et députés libéraux de la région de Québec étaient présents pour l'annonce du tramway. Le maire de Québec, Régis Labeaume, planche sur le projet depuis plusieurs années.

Ce dernier en a d'ailleurs profité pour saluer «l'ouverture du gouvernement» qui a permis à son administration de «rêver grand» et qui l'a soutenu «contre vents et marées».

LA PRESSE CANADIENNE
«Le premier ministre m'a dit à un moment donné: "Régis, il faut voir loin, il faut voir gros." Il ne me l'a pas dit deux fois!»

«Avec ce projet, avec le REM, bientôt la ligne bleue et d'autres projets, nous renouons enfin avec une nouvelle époque de grands projets», a lancé le premier ministre Couillard dans une envolée qui rappelle que la campagne électorale approche à grands pas.

«Au siècle dernier, c'est la Baie James qui a rempli cette vision. Aujourd'hui, nous sommes à l'ère des grands projets de mobilité durable. Il y en aura pour des milliards de dollars et des milliers d'emplois.»

Son ministre des Transports, André Fortin, croit que l'annonce du tramway est la preuve que le Parti libéral du Québec appuie les projets de transport en commun, à Québec comme ailleurs dans la province.

«Le Parti libéral est le parti qui a ouvert la porte pour que Québec puisse penser à un projet moderne, un projet qui répond aux attentes des citoyens d'aujourd'hui, mais des citoyens de demain également.»

La CAQ se prononcera lundi

Comme le dévoilait le Journal de Québec, la CAQ et son chef François Legault attendront jusqu'à lundi avant de faire connaître leur position sur le tramway. Le Parti québécois et Québec solidaire se montrent pour leur part très enthousiastes face au projet.

«Je vais faire l'élection à Québec sur le transport collectif, la mobilité et le troisième lien, a confirmé M. Couillard. [Les caquistes] ont beau dire ce qu'ils veulent, ce sont les citoyens et les citoyennes de Québec qui vont décider [le 1er octobre].»

M. Couillard trouve «curieux» que M. Legault attende aussi longtemps avant de faire connaître sa position. Il laisse également entendre qu'un gouvernement de la CAQ pourrait annuler le projet de tramway.

«C'est toujours possible. C'est une des raisons pourquoi il faut réélire le gouvernement libéral.»

Le ministre Fortin, de son côté, n'a pas voulu dire si les appuis de ses collègues pourraient augmenter dans la région de Québec avec le projet de tramway, mais a dit que les citoyens pourront voir la «différence» entre les libéraux et la CAQ.

«Cette porte-là aurait été fermée à double tour avec la Coalition avenir Québec. Je pense qu'on voit réellement une différence dans la vision de la mobilité qu'on a eu Parti libéral.»