NOUVELLES
14/03/2018 15:14 EDT | Actualisé 14/03/2018 15:15 EDT

Les Gatinois devront limiter leurs déchets ou payer plus cher leur collecte des ordures

Ce sera 5 $ de plus par sac de 120 litres dès juillet.

Getty Images/iStockphoto

Les Gatinois devront apprendre à produire moins de déchets, sinon la facture leur apparaîtra plus salée.

La Ville de Gatineau a approuvé mardi soir des changements à sa politique de collecte des ordures afin de stimuler les réflexes de ses citoyens envers le recyclage et le compostage.

La Ville indique dans un communiqué que malgré que Gatineau se classe au deuxième rang des grandes villes québécoises derrière Sherbrooke en ce qui a trait à l'élimination des déchets, c'est trop peu pour atteindre l'objectif provincial de 45% de réduction entre 2016 à 2020.

Comme mesure phare, l'administration a décidé de limiter à un bac de 120 litres la quantité de déchets allouée par ménage, chaque deux semaines. Un sac supplémentaire coûterait environ 5 $ selon Le Droit et Radio-Canada, mais le prix reste à confirmer. La Ville fournira de nouveaux bacs de 120 L de couleur noire à ces citoyens.

Le défi sera grand pour les Gatinois, puisqu'à l'heure actuelle, chaque ménage met au chemin environ 250 L d'ordures toutes les deux semaines, incluant les encombrants (qui ne peuvent être placés dans un bac).

Changements mis en place compter du 15 juillet 2018 :
-Les matières compostables seront interdites dans les ordures ménagères.
-Les encombrants et les résidus de construction seront également interdits dans les ordures ménagères. Ces matières ne seront plus ramassées lors de la collecte des ordures.
-On réduira de moitié la fréquence de vidange des conteneurs d'ordures ménagères dans les immeubles à logements multiples. Ainsi, la vidange s'effectuera toutes les deux semaines. (La fréquence de collecte s'effectue déjà toutes les deux semaines aux unités d'habitation desservies à la rue.)
-Le volume du contenant d'ordures ménagères sera limité à 120 litres par collecte en bordure de rue. La Ville envisage d'implanter un système d'incitatifs tarifaires pour les résidants ayant un surplus d'ordures ménagères. Le Service de l'environnement doit présenter un plan de déploiement comprenant un projet-pilote pour faciliter la transition.
-Le règlement relatif à la gestion des matières résiduelles sera bientôt modifié. Il viendra préciser l'entrée en vigueur des changements apportés au service de collecte.

Source: Ville de Gatineau

La Ville compte toutefois mettre en place une série de mesures dès cet été.

De nouveaux services seront mis en place en 2018 :
-Un organisme ramassera les encombrants (meubles, électroménagers, articles de sport, etc.) sur appel à domicile toute l'année. Ce service de dons d'encombrants réutilisables ou recyclables devrait être mis en place au cours de l'année 2018.
-Deux nouvelles collectes spéciales débuteront en octobre 2018. Chacune d'elles se tiendra quatre fois par année, à la rue seulement :

1) Une collecte d'encombrants « déchets » (matelas, canapés, meubles en plastique ou brisés, tapis, etc.);

2) Une collecte de résidus de construction, de rénovation et de démolition (bois, palettes de bois, gypse, etc.).

-On accompagnera les propriétaires des multilogements, ceci afin de favoriser la participation des occupants aux collectes de matières compostables et recyclables. Des visites sont prévues ce printemps afin de les aider à évaluer leurs besoins : nombre et volume de bacs ou de conteneurs, emplacement, etc. Des outils de sensibilisation seront également fournis dans le cadre de cet accompagnement.

Source: Ville de Gatineau

Le service de collecte des matières résiduelles dans le secteur résidentiel coûte actuellement 129,56 $ par foyer, par année, à Gatineau.

À l'autre spectre, les Gatinois ne sont pas chaud au compostage. La Ville note que 17 000 tonnes de matières compostables se retrouvent dans les ordures ménagères.