BIEN-ÊTRE
14/03/2018 08:56 EDT | Actualisé 14/03/2018 09:12 EDT

À l'heure de « MeToo », Karlie Kloss défend le défilé Victoria's Secret

Depuis plus de deux décennies, ce défilé réunit les plus belles femmes du monde dans un show époustouflant.

Karlie Kloss qui défile pour le "Victoria’s Secret Fashion Show", à Shanghai en Chine le 20 novembre 2017.
Aly Song / Reuters

"Un événement unique", "le Graal de tous les mannequins", "un accomplissement", voilà comment est présenté le "Victoria's Secret Fashion Show" chaque année. Depuis plus de deux décennies, ce défilé réunit les plus belles femmes du monde dans un show époustouflant. Mais comme tout grand spectacle, il est aussi visé par de nombreuses critiques, notamment en ce qui concerne l'image de la femme qu'il donne.

Depuis les mouvements "Me Too" et "Time's Up", nés en réponse aux agressions sexuelles du producteur Harvey Weinstein, certains se demandent même si ce spectacle est encore le bienvenu dans la société actuelle. Pour le mannequin Karlie Kloss, interviewée par le journal The Telegraph, la réponse est évidemment oui: "C'est si important dans le monde d'aujourd'hui. (...) Il y a quelque chose de vraiment puissant chez une femme qui maîtrise sa sexualité", affirme-t-elle.

Pour elle, ce spectacle célèbre les femmes autonomes, et leur permet d'être les "meilleures versions" d'elles-mêmes: "Qu'il s'agisse de talons, de maquillages, ou d'une belle pièce de lingerie, si vous êtes dans le contrôle et que ça vient de vous, c'est sexy," explique-t-elle au Telegraph.

"Personnellement, j'adore investir dans un parfum puissant ou dans un ensemble de lingerie, mais c'est à mes conditions. J'aime donner le bon exemple, donc je ne ferais pas partie de quelque chose si je n'y croyais pas."

La mannequin de 25 ans est affirmative. Pour elle, le spectacle doit continuer tel qu'il est. Mais d'autres ne sont pas de cet avis. En décembre 2017, Adriana Lima, l'une des "Anges" Victoria Secret (un statut qui signifie que le mannequin représente la marque), avait dénoncé s'habiller "pour une cause dénuée de sens":

"Mon travail me met tellement la pression pour que je sois regardée d'une certaine manière, je me demandais pourquoi une femme doit en supporter autant... Je suis fatiguée des choses imposées, nous 'en tant que femmes', nous ne pouvons pas continuer à vivre dans un monde avec de telles valeurs superficielles", écrivait-elle à l'époque.

💜I had received a call for the possibility of filming a sexy video of me to be posted and shared in social media. Even though I have done many of this type, something had changed in me, when a friend approached me to share that she was unhappy with her body, then it made me think.... that everyday in my life, I wake up thinking, how do I look? Was I going to be accepted in my job? And in that moment I realized that majority of woman probably wake up every morning trying to fit in a stereotype that society/socialmedia/fashion etc imposed.... i thought that's not a way of living and beyond that.... that's not physically and mentally healthy, so I decided to make that change..... I will not take of my clothes anymore for a empty cause.....💜✨ #Embraceyouself #natureisbeautiful #naturalissexy #LOVEYOU 💜✨

Une publication partagée par Adriana Lima (@adrianalima) le

"J'avais reçu un appel pour une proposition de vidéo sexy, qui devait être ensuite publiée et partagée sur les réseaux sociaux. Même si j'ai déjà beaucoup fait ce type de vidéo, quelque chose a changé en moi, lorsqu'une amie est venue me parler de son mal-être avec son corps, cela m'a fait réfléchir... Tous les jours de ma vie, je me réveille en me disant 'à quoi je ressemble? Vais-je être acceptée dans mon boulot?' Et c'est à ce moment-là que je me suis rendu compte que la majorité des femmes se réveillaient probablement chaque matin en essayant de rentrer dans un stéréotype que la société/ les réseaux sociaux/ la mode/ etc... imposent. J'ai pensé que ce n'était pas une façon de vivre, et au-delà, que ce n'était ni sain mentalement, ni physiquement. J'ai donc décidé de faire ce changement. Je ne vais plus me déshabiller pour une cause dénuée de sens", ajoute-t-elle dans sa légende.

À VOIR AUSSI