BIEN-ÊTRE
13/03/2018 10:43 EDT | Actualisé 13/03/2018 16:12 EDT

Un chef à l'érable: la cabane gourmande signée Hakim Chajar

Vos ceintures changeront de cran.

JfGalipeau.ca

La cabane à sucre arrive en ville avec la septième édition d'Un Chef à l'érable signée cette année - pour la première fois - par le célèbre chef Hakim Chajar.

Du 16 mars au 15 avril, les gourmands sont invités à déguster le tout nouveau menu à forte teneur en érable et d'inspiration maghrébine dans une Scena recouverte de carreaux et boiseries façon moderne-rustique.

Comme il s'agit d'une cabane à sucre, on ne s'attend pas à manger léger. Oubliez les vêtements serrés, servez-vous une salade pour dîner et attachez votre tuque. Voici l'opulent menu quatre services :

Un chef à l'érable

Parmi les services, on craque définitivement pour le 3e. La dinde confite est pleine de saveurs et juteuse. On aurait seulement pris une sauce pour y tremper les cavatellis qui reposent au fond du plat. Le jarret de veau est d'une exquise tendresse. Il révèle de subtiles notes d'érable et on ne manque pas de le napper de la sublime sauce qui l'accompagne. Les carottes glacées sont également plus que bienvenues pour alléger le tout.

On a également bien aimé la tarte de langues de veau et lardons à la shish-taouk gratinée. C'est gras, c'est salé, et le goût des oignons caramélisés enveloppe notre palais. Bref, c'est réconfortant.

JfGalipeau.ca

Deux petits bémols : le premier service servi façon plateau de charcuteries nous semblait quelque peu décousu. Terrine de porc, oeufs mimosa, oreilles de porcelet frites et marinades, entre autres, qu'on nous conseillait de manger après avoir construit un taco dans une feuille de laitue Boston. Pas que les tacos-laitues nous déplaisent, au contraire, mais l'idée de réunir tous ces éléments dans une même bouchée ou même de les accompagner de laitue ne nous a pas enchantés. On a néanmoins eu un faible pour les rillettes de maquereau fumé au mascarpone. Délicieusement riche. Sinon, on aurait vraiment aimé que le pouding chômeur (un peu sec) et les beignes à l'érable soient servis chauds.

N'empêche, on est à mille lieues de l'omelette soufflée et des saucisses cocktail. L'expérience en vaut la chandelle!

Pour en profiter, il faudra débourser 65$ par adulte, 25$ par enfant et le prix des vins et autres alcools est des plus honnêtes. Horaire : vendredis et samedis soirs ainsi que les dimanches midis. Pour réserver, contactez la Scena par téléphone ou courriel.

Voyez toutes les photos de la soirée de lancement :

Un chef à l'érable 2018