12/03/2018 00:01 EDT | Actualisé 12/03/2018 00:01 EDT

Des scénarios qui risquent de complexifier votre déclaration de revenus

jeffbergen via Getty Images

La préparation d'une déclaration de revenus peut être une expérience assez frustrante, même lorsque celle-ci est relativement simple. En sus des relevés, reçus et calculs habituels, vous devrez redoubler de prudence si vous avez reçu de l'argent comptant ou des pourboires, travaillé à l'étranger ou bénéficié d'un congé parental.

Une erreur dans votre déclaration pourrait entraîner des pénalités. Heureusement, H&R Block peut vous aider à naviguer dans ces eaux périlleuses. Voici quatre conseils d'experts qui vous permettront d'arriver à bon port :

Getty Images/Maskot

La rémunération en argent comptant

La rémunération en argent comptant est une pratique assez courante dans l'industrie des services et de la construction. Toutefois, n'espérez pas échapper à la vigilance de l'Agence du revenu du Canada (ARC). Le fait de ne pas recevoir de talon de paie ou d'autre relevé officiel ne veut pas dire que vous travaillez sous la table. En effet, les entreprises peuvent déclarer les salaires qu'elles ont versés à leurs employés sans avoir produit de pièces justificatives détaillées. D'une manière ou d'une autre, vos revenus peuvent être retracés. En cas de doute, l'ARC peut vérifier vos comptes bancaires et exiger des précisions si elle remarque que des dépôts y ont été effectués sur une base régulière.

Hinterhaus Productions via Getty Images

Les pourboires

Si vous travaillez dans l'hôtellerie, par exemple, il peut être très satisfaisant de recevoir un gros pourboire. Cependant, il n'est plus possible d'empocher cet argent sans éveiller les soupçons de l'ARC. Que votre travail consiste à couper des cheveux ou à préparer des cocktails, vos pourboires sont désormais imposables. À moins d'être pris en charge par votre employeur – c'est-à-dire ajoutés automatiquement à la facture et perçus en votre nom – ces revenus ne figureront pas sur votre feuillet T4. Vous devrez donc les comptabiliser vous-même.

Les pourboires perçus directement du client, sans intervention de l'employeur, sont imposables après coup. Il est risqué d'en faire une estimation approximative à la fin de l'année, car vous n'aurez aucun document permettant de justifier ce montant. Tenir un journal quotidien de vos pourboires peut sembler fastidieux, mais encourir une pénalité importante pour ne pas avoir déclaré correctement vos revenus serait encore plus désagréable.

Getty Images

Le travail à l'étranger

Ce n'est pas parce que vous avez travaillé quelques mois à l'étranger que l'ARC va oublier de réclamer son dû. En revanche, il se peut que les autorités fiscales du pays hôte veuillent obtenir leur part du gâteau. Heureusement, les traités fiscaux internationaux ont mis de l'ordre dans les demandes concurrentes, ce qui vous évitera d'être imposé deux fois.

En vertu de ces traités, il se peut même que votre travail outre frontière soit non imposable. En l'absence d'une telle exemption, les sommes que vous aurez payées dans un autre pays vous donneront droit à un crédit fédéral pour impôt étranger. L'ARC exigera tout de même une preuve que vous avez bel et bien payé ce montant. Vous devriez idéalement obtenir un avis de cotisation délivré par les autorités fiscales de votre pays d'accueil.

Paul Bradbury

Les congés parentaux

Même si vous êtes techniquement en congé, élever des enfants est un travail à temps plein. Et dans la plupart des cas, ce travail ne rapporte que 50 pour cent de vos revenus habituels. Attention : les prestations parentales sont imposables. Si votre employeur ne retient pas d'impôt à la source, vous risquez de crouler sous les dettes à la fin de l'année.

Avec plus de 50 ans d'expertise et un service de soutien disponible toute l'année, que ce soit en ligne ou dans ses centaines de bureaux partout au Canada, H&R Block examinera votre situation fiscale avec empressement afin de tirer les meilleurs résultats de votre déclaration de revenus.