NOUVELLES
12/03/2018 15:55 EDT | Actualisé 12/03/2018 15:55 EDT

Les médecins résidents du Québec s'abstiennent d'enseigner

Ils veulent ainsi «accroître la pression sur Québec».

Getty Images/iStockphoto

Les médecins résidents du Québec, qui s'étaient dotés d'un mandat de grève générale, commencent les moyens de pression plus sérieux. Lundi, ils s'abstiennent de leurs tâches d'enseignement, et ce, tant aux étudiants qu'aux autres professionnels de la santé.

Les 3600 médecins résidents veulent ainsi accroître la pression sur Québec, dans le but de renouveler leur entente collective, échue depuis trois ans.

Cette journée sans enseignement était la seule, pour le moment. Mais il n'est pas exclu d'en tenir d'autres, a prévenu le président de la fédération, le Dr Christopher Lemieux. Tout dépendra du rythme des négociations.

Pour le moment, celles-ci sont au point mort, la dernière ayant eu lieu en décembre dernier.

Les médecins résidents avaient voté en faveur d'un mandat de grève générale dans une proportion de 98 pour cent. Toutefois, toute grève des médecins résidents serait soumise aux dispositions sur les services essentiels du Code du travail.

VOIR AUSSI: