NOUVELLES
12/03/2018 07:55 EDT | Actualisé 12/03/2018 11:16 EDT

L'écrasement d'un avion au Népal fait au moins 50 morts

Un porte-parole de l'armée a dit que le bilan demeure incertain.

Un bimoteur à hélices Dash 8 de Bombardier qui transportait 71 personnes s'est écrasé lundi en tentant de se poser à Katmandou, au Népal, faisant au moins 50 morts, selon l'armée.

Un porte-parole de l'armée a dit que le bilan demeure incertain, mais qu'il est clair qu'au moins 50 personnes ont perdu la vie.

L'avion arrivait du Bangladesh avec 67 passagers et quatre membres d'équipage à son bord, a dit un représentant du transporteur aérien.

La plupart des blessés ont été transférés vers l'hôpital universitaire de Katmandou, qui a dit soigner 16 personnes.

Bombardier a déclaré sur Twitter être attristé "par la nouvelle concernant l'avion Q400". L'avionneur a dit que ses "pensées vont aux blessés et aux membres de leurs familles". Il a promis de diffuser d'autres informations sous peu.

L'avion aurait effectué plusieurs manoeuvres erratiques avant de s'écraser à l'extérieur de la piste. Une témoin a dit que l'appareil volait si bas avant l'accident qu'elle a craint qu'il ne heurte les collines qui encerclent la ville. Elle dit avoir entendu une première explosion après l'écrasement, puis une deuxième.

Un journaliste de l'Associated Press qui s'est rendu sur place a constaté que l'avion du transporteur aérien US-Bangla s'est complètement désintégré en heurtant le sol.

L'avion a fait le tour de l'aéroport à deux reprises avant d'obtenir la permission de se poser, a déclaré à la télévision bangladaise un représentant du transporteur aérien à Katmandou.

En février 2017, un Q400 qui tentait de se poser à Édimbourg, en Écosse, a été victime d'un incident quand son train d'atterrissage s'est brisé à ce moment.