NOUVELLES
12/03/2018 13:47 EDT | Actualisé 12/03/2018 15:14 EDT

Une alerte au colis suspect a retardé l'allocution du député Gabriel Ste-Marie

Les policiers ont conclu que l'appel était une fausse alerte.

Hôtel Château Joliette
Facebook/Hôtel Château Joliette
Hôtel Château Joliette

Une alerte au colis suspect a forcé l'évacuation de l'hôtel Château Joliette, lundi matin, retardant l'allocution du député indépendant et ex-leader parlementaire du Bloc québécois Gabriel Ste-Marie.

La Sûreté du Québec a confirmé qu'une opération policière a été déployée pour fouiller l'immeuble du 450, rue St-Thomas, à Joliette.

Selon le sergent Marc Tessier, porte-parole de la SQ dans Lanaudière, un appel a été reçu vers 10h45 pour signaler la présence d'un colis suspect.

"On a procédé à l'évacuation de l'endroit. Les policiers sont à l'intérieur du bâtiment pour voir si l'appel était fondé ou non", a-t-il mentionné en fin d'avant-midi.

Finalement, les policiers ont conclu que l'appel était une fausse alerte. "L'enquête se poursuit quand même pour retracer l'auteur de l'appel anonyme", a confirmé le sergent Tessier.

Le député du Groupe parlementaire québécois et ex-bloquiste Gabriel Ste-Marie devait prononcer un discours à midi. L'allocution devant la Chambre de commerce du Grand Joliette a été légèrement retardée.

"Tout s'est bien déroulé avec un 15 minutes de retard. De toute façon, ça commence toujours un peu en retard parce que les gens discutent et font du réseautage", a relaté M. Ste-Marie en entrevue à La Presse canadienne.

Il a qualifié l'incident de "déplorable" parce qu'il a occasionné des inconvénients aux quelque 200 personnes présentes, mais il ne croit pas du tout être la cible du méfait.

"Pourquoi est-ce qu'on pourrait me viser? Parce que je m'attaque aux paradis fiscaux?", s'interroge-t-il. Il ne voit pas non plus de lien possible avec les récents déchirements au Bloc québécois, alors qu'il a quitté le caucus avec six autres députés.

"Si c'est le cas, ce serait fort déplorable, mais je ne peux pas croire que c'est le cas", a répondu le député fédéral de Joliette.

En ce qui concerne l'allocution, l'élu a abordé le fonctionnement du gouvernement fédéral, son rôle de député et l'analyse du récent budget.