NOUVELLES
10/03/2018 18:06 EST | Actualisé 10/03/2018 19:44 EST

Les progressistes-conservateurs ontariens n'ont toujours pas de chef

Le vote s'est déroulé au cours des dernières semaines.

La course à la direction du Parti progressiste-conservateur ontarien est tombée dans la confusion la plus totale, samedi.

À 19 h 25, la formation était dans l'impossibilité de dévoiler le nom du vainqueur.

Hartley Lefton, le président du comité électoral, a annoncé aux militants du parti réunis dans une salle du centre des congrès de Markham, en banlieue de Toronto, de retourner à la maison et d'y attendre l'annonce des résultats.

Il n'a pas précisé si des résultats seront publiés d'ici la fin de la soirée.

Une partie de la foule a hué l'annonce du parti.

Il semble qu'un des camps a contesté le processus d'allocation de certains votes. Ont-ils été répartis dans la bonne circonscription ? Le parti doit réviser la liste d'électeurs car des erreurs pourraient avoir des répercussions sur les résultats puisque la course était très très serrée. M. Lefton n'a pas précisé le nombre de votes qui faisaient l'objet d'une contestation.

Les résultats devaient être annoncés vers 15 h 00. Plus de 64 000 personnes avaient pris part au scrutin.

Quatre candidats sont en lice, soit l'ancien conseiller municipal de Toronto Doug Ford, l'ex-députée Christine Elliott, l'avocate Caroline Mulroney et l'activiste Tanya Granic Allen.

Le nouveau chef remplacera Patrick Brown, qui a été contraint de démissionner à la suite d'allégations d'inconduite sexuelle.

Le vote s'est déroulé au cours des dernières semaines.

Les prochaines élections générales ontariennes se dérouleront le 7 juin.