NOUVELLES
10/03/2018 08:58 EST | Actualisé 10/03/2018 11:45 EST

Un changement de nom en vue pour le Front national en France

Marine Le Pen a tenté d'écarter définitivement son père en l'excluant du parti.

La chef du Front national, Marine Le Pen, souhaite changer le nom du parti d'extrême droite cofondé par son père en 1972.

La proposition que la leader prévoit présenter dimanche durant le congrès de la formation politique à Lille symbolise la refonte à laquelle procède actuellement le Front national afin de sortir des limbes politiques dans lesquels il croupit depuis la défaite de Mme Le Pen à l'élection présidentielle de mai dernier.

Un nouveau nom, une nouvelle direction et de nouveaux règlements seront dévoilés durant le congrès de deux jours dans l'espoir que le parti, connu pour ses positions contre l'immigration, puisse renaître de ses cendres.

Les membres du Front national auront même droit à un invité spécial: Steve Bannon, l'ancien conseiller de Donald Trump et l'auteur de la plateforme électorale nationaliste et anti-immigration du président américain.

Marine Le Pen et le vice-président du parti, Louis Aliot, ont annoncé sur Twitter que M. Bannon serait présent au congrès et rencontrerait la chef de la formation politique.

Le nouveau nom du parti, qui devra être approuvé par les membres à travers un vote postal, confirmera la rupture avec le père de Mme Le Pen, Jean-Marie, qui a d'ailleurs qualifié le projet de trahison.

M. Le Pen devrait aussi être officiellement banni du parti et dépouillé de son titre de "président d'honneur".

Après avoir menacé de forcer l'entrée du congrès, accompagné de gardes armés si nécessaire, Jean-Marie Le Pen a affirmé qu'il ne participerait pas à l'événement.

"Je n'irai pas à Lille parce que je ne veux pas être complice de l'assassinat du Front national qui s'y déroulera", a-t-il déclaré sur les ondes de RTL.