Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une des Soeurs Boulay rectifie le tir sur son commentaire au sujet de la programmation du FEQ

«Je n’ai jamais décidé de faire une sortie contre le FEQ.»

Stéphanie Boulay, une des Soeurs Boulay, s'est expliquée à la suite du «scandale» provoqué par un de ses tweets mercredi au sujet de la programmation 2018 du Festival d'été de Québec.

«Je n'ai jamais décidé de faire une sortie contre le FEQ. Un journaliste a pris une réponse à un tweet de six mots et a décidé d'en faire un article, que d'autres médias ont relayé», a-t-elle expliqué sur la page Facebook des Soeurs Boulay vendredi.

«Je ne faisais que souligner, entre autres, quelque chose qui existe depuis plusieurs années (sinon toujours) et dans la plupart des festivals: une absence quasi totale de femmes dans les têtes d'affiche», a poursuivi Stéphanie Boulay.

Mercredi le Journal de Québec a demandé aux internautes leurs impressions sur les artistes présents au festival. La chanteuse a alors mentionné qu'il y avait très peu de femmes et de francophones.

À la suite de ce commentaire, une discussion enflammée a rapidement éclaté avec un autre homme ne partageant pas son point de vue.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.