BIEN-ÊTRE
09/03/2018 07:14 EST | Actualisé 09/03/2018 07:16 EST

Serena Williams dénonce le traitement des femmes noires qui accouchent aux États-Unis

Aux États-Unis, les femmes noires ont trois fois plus de risques de mourir en couches que les femmes blanches.

"Les docteurs ne nous écoutent pas." Avec ces mots, Serena Williams veut dénoncer la différence de traitement entre les femmes noires et les femmes blanches qui accouchent aux États-Unis. Car ces premières courent trois fois plus de risques de mourir en couches que les dernières.

De son côté, celle qui a remporté ce jeudi 8 mars son premier match depuis un an a eu des complications lors de son accouchement le 1er septembre dernier. Mais le médecin a été à son écoute et elle a pu échapper à la mort. Elle regrette cependant que cela ne se passe pas de la même manière pour toutes les femmes noires, comme vous pouvez l'entendre dans la vidéo sous-titrée ci-dessus.

Williams, 36 ans, n'était plus apparue sur le circuit WTA depuis sa victoire lors de l'Open d'Australie 2017 le 28 janvier 2017.

Voir aussi:

Bébés vus sous l'eau, par Seth Casteel