POLITIQUE
08/03/2018 12:34 EST | Actualisé 08/03/2018 15:05 EST

Les pétitions en ligne seront permises à Montréal

... mais pas avant la fermeture de la voie Camillien-Houde

Olivier Robichaud

L'administration Plante mettra en ligne un nouvel outil pour que les citoyens de Montréal puissent forcer des consultations publiques par le biais de pétitions sur internet. Elle répond ainsi à une demande formulée jeudi par l'opposition officielle.

Un règlement permettant ce genre d'initiative citoyenne existe depuis 2010, mais seules les pétitions papier sont acceptées. Lors de la prochaine séance publique du conseil municipal, le chef d'Ensemble Montréal présentera une motion afin qu'un outil web soit mis à la disposition des citoyens.

Selon M. Perez, la Ville a déjà cet outil à sa disposition. Il a été développé l'an dernier par le Bureau de la Ville intelligente.

«L'outil est prêt, il a été finalisé en janvier 2017. [...] Projet Montréal s'est toujours présenté comme un parti qui favorise la consultation citoyenne. Ils ont l'occasion de le prouver», lance-t-il.

François Croteau, responsable de la Ville intelligente au sein de l'administration, répond que cette idée fait bel et bien partie des plans de son parti. Il compte appuyer la motion de M. Perez.

L'outil sera toutefois mis en ligne seulement à l'automne, ce qui signifie que les pétitions lancées pour empêcher la fermeture de la voie Camillien-Houde, par exemple, devront être faites «à la mitaine».

Selon M. Croteau, il n'est pas vrai que l'outil est prêt depuis l'an dernier.

«Le projet a été mis sur la tablette en 2016 à cause des priorités de l'administration précédente. [...] On doit tout refaire pour pouvoir l'intégrer au nouveau site web», affirme-t-il.

Rappelons que l'administration de l'ex-maire Denis Coderre a lancé un nouveau site et une nouvelle application à l'automne 2017. Selon M. Perez, l'outil de pétition en ligne n'a pas été conçu pour ces nouveaux outils, mais pourrait s'y arrimer facilement.

Le parti de M. Croteau et de la mairesse Valérie Plante, Projet Montréal, utilise souvent les pétitions en ligne. On en compte actuellement 28 sur son site web.