DIVERTISSEMENT
07/03/2018 20:46 EST | Actualisé 07/03/2018 20:46 EST

Le Festival du film de l’Outaouais s’offre une 20e édition relevée

Le festival célèbre ses 20 ans.

Les Films Séville

Le Festival du film de l'Outaouais (FFO) célèbre ses 20 ans. 20 ans et toutes ses dents pour le plus grand bonheur des cinéphiles de la région. Du 22 au 30 mars, 73 propositions garniront une programmation riche en valeurs sûres et en découvertes.

Déjà annoncé, La Bolduc, le film d'ouverture de cette manifestation qui réunit productions locales et internationales. Le très attendu long métrage historique de François Bouvier (Paul à Québec), présenté au FFO en première mondiale, revient sur les débuts artistiques de l'iconique chanteuse québécoise interprétée par Debbie Lynch-White.

En clôture, Jusqu'à la garde du réalisateur français Xavier Legrand qui a remporté le Lion d'argent de la mise en scène et celui du meilleur premier film à la dernière Mostra de Venise. La fiction met en vedette Denis Ménochet, Léa Drucker et Mathilde Auneveux.

Le festival proposera en primeur d'autres œuvres hexagonales remarquées outre-Atlantique comme L'atelier de Laurent Cantet, Gauguin d'Édouard Deluc avec dans le rôle du génial sculpteur le charismatique Vincent Cassel, L'apparition de Xavier Giannoli, Le brio d'Yvan Attal et La promesse de l'aube d'Éric Barbier mettant à l'affiche Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney.

Une sélection de films primés

Les perles qui ont été célébrées à travers la planète seront aussi au menu comme l'inoubliable 120 battements par minute du Français Robin Campillo, Happy End du vétéran autrichien Michael Haneke, In the Fade de l'Allemand d'origine turque Fatih Akin, le drame romantique Call Me by Your Name de l'Italien Luca Guadagnino, Vers la lumière de la Japonaise Naomi Kawase, Foxtrot de l'Israélien Samuel Maoz, Une femme fantastique du Chilien Sebastián Lelio et le percutant Loveless du Russe Andreï Zviaguintsev.

À cette liste, ajoutons deux incontournables: le magnifique La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman, premier film d'animation entièrement peint à la main et le touchant et multi acclamé Au revoir là-haut d'Albert Dupontel.

Les organisateurs ont ajouté à cette riche programmation une cohorte de longs métrages de chez nous qui vont de la fresque historique (Hochelaga, Terre des âmes) au film de zombies (Les Affamés) en passant par le biopic (Pieds nus dans l'aube) et la comédie populaire (Le trip à trois). En tout, 13 œuvres québécoises seront projetées pendant les huit jours du festival.

Détails: offestival.com